Elon Musk défie les annonceurs boycottant la plateforme X

Par Iris M. le 01/12/2023

Temps de lecture : 2 min

“Go f*** yourself."

Depuis le rachat de Twitter par Elon Musk et son changement d’identité vers X, la plateforme devient de plus en plus problématique. En effet, Musk a rendu les règles d’utilisations bien plus souples pour les utilisateurs (il suffit de voir ce qu’est devenue la certification), au point où de nombreux propos dangereux sont proférés sur un réseau déjà accusé d’être extrêmement violent et laxiste sur la modération, même avant son rachat… Le patron de Tesla lui-même se permet fréquemment d’y tenir des propos jugés inacceptables.

Récemment, celui-ci a approuvé un post antisémite, générant de nombreuses retombées médiatiques. Elon Musk s’est ensuite excusé publiquement pour cette sortie au Sommet DealBook à New York mercredi 29 novembre dernier, en expliquant qu’il n’avait pas été assez précis dans ses paroles et avait donc mené à un malentendu non désiré. À cause de ces propos problématique, de nombreuses grandes marques, dont Apple, Disney et IBM ont annoncé qu’elles cesseraient de faire de la publicité sur X, ne souhaitant pas être associés avec une plateforme potentiellement antisémite.

La réponse de Musk est simple : ne pas faire de publicité sur X. Il n’a d’ailleurs pas été « tendre » avec les marques boycottant la plateforme à la suite de la polémique avec un fleuri : « Go F**k yourself ». Pourtant, si ce blocage continue, celui-ci pourrait finir par coûter jusqu’à 75$ millions de dollars à la compagnie, selon The New York Times, alors que les revenus publicitaires de X dégringolent déjà. Malgré ce risque, Musk a assuré que le public accuserait les marques d’être responsables de la faillite de X si cela se produisait, et non pas lui. À en croire les utilisateurs de X, la plupart d’entre eux sont scandalisés par le boycott de ces marques, et soutiennent Elon Musk. 

News Scan Book

Bjorg To Be Alive

1

2

3

4

5

Précédent Suivant