Le monde de la musique vu par VH1

Par Nono le 15/04/2010

Temps de lecture : 2 min

Selon la chaine musicale VH1, le succès (est) conditionne (par) l'artiste

Selon la chaine musicale Vh1, le succès (est) conditionne (par) l'artiste

La dernière campagne de print de la chaine de télévision VH1 porte un regard assez critique sur la scène musicale. Dans un simple style graphique, la campagne « The Wonderful World of VH1 » (le monde merveilleux de VH1) est orchestrée par le bureau New Yorkais de l’agence Young & Rubicam.

Dans les rouages du business de la musique, la chaine VH1 n’est pas novice et nous le montre avec humour. En effet, la chaine musicale met l’accent sur la couleur des disques-trophées, et s’amuse de leurs effets sur les stars de la musique. A travers 4 prints, les principaux styles musicaux sont représentés, et interpretables dans les deux sens.

Nous retrouvons par exemple la pop, symbolysée par une sorte d’Amy Winehouse, qui devient de plus en plus trash et délurée, pour finir quasiment nue, alcoolique et sous perfusion, une fois le disque d’or atteint. Dans un autre style, le rap, le latino et le blues sont également représentés avec leurs clichés.

Les photos de la campagne « The Wonderful World of VH1 »

Plus c'est trash, plus ça vend (ou l'inverse) : on dirait Amy Winehouse non ?

Plus c'est trash, plus ça vend (ou l'inverse) : on dirait Amy Winehouse non ?

Avec Vh1, le rap bien méchant récolte des disques d'or

Avec Vh1, le rap bien méchant récolte des disques d'or

Le latino pilleux est plus bankable sur Vh1

Le latino pilleux est plus bankable sur Vh1

Vh1 nous informe que le blues se vend mieux sans chien et aveugle

Vh1 nous informe que le blues se vend mieux sans chien et aveugle

Crédits

Annonceur : VH1
Agency: Young & Rubicam, New York, Etats-Unis
Illsutrateur : Eamo

News Scan Book

Dîtes bonjour à HiJack
Les masques de l’agence gyro:

1

2

3

4

5

Précédent Suivant