Les meilleures pubs du Super Bowl 2020 (mis à jour)

Par Mathilde O. le 03/02/2020

La crème de la crème.

Ce dimanche 2 février a eu lieu la 54e édition du Super Bowl à Miami, opposant les Chiefs de Kansas City aux 49ers de San Francisco pour la finale de la saison 2019-2020 de la NFL (National Football League). C’est l’événement publicitaire de l’année le plus attendu aux États-Unis, mais également le plus cher. Le prix pour 30 secondes de diffusion a été fixé à 5,6 millions de dollars cette année, soit 5 030 500€.

Parmi les dizaines de spots TV qui ont été diffusés au cours du match, voici la sélection de la Réclame.

// Mise à jour du 3 février //

Jeep – Prix Bill Murray

Bill Murray rejoue Un jour sans fin pour Jeep. Tant pis pour la marmotte qui n’aura pas de chocolat.

Cheetos – Prix tactile

« Stop! Hammer Time! » MC Hammer reprend du service pour les popcorns Cheetos, qui visiblement sont très salissants pour les doigts. « U can’t touch this! »

Little Caesars Pizza – Prix du craquage

Un spot sur la disruption du pain de mie en tranches. Nous n’en dirons pas plus.

Amazon – Prix du c’était pas mieux avant

Alexa, l’assistant vocal d’Amazon, est-il un gadget ? La firme de Jeff Bezos fait appel à Ellen DeGeneres pour démontrer tout ce qu’apporte Alexa par rapport à des temps anciens. Tant pis pour les nostalgiques.

Reese’s – Prix du manque de notoriété

Les barres chocolatées Take 5 de Reese’s souffrent d’un déficit de notoriété. La marque reine des peanut butter cups en est consciente. Plutôt que de masquer cette faiblesse, Reese’s en fait un axe créatif.

Audi – Prix du rafraîchissement climatique

Le pitch ? Maisie Williams – Arya dans Game of Thrones – chante « Libérée délivrée » (bande originale de La Reine des neiges) dans une Audio e-tron électrique. Le message est un brin loufoque : Audi souhaite ainsi « refroidir » le monde grâce à son SUV électrique de 2,5 tonnes. Vous n’aurez peut-être pas cette promesse en tête dans une heure, mais l’air de cette chanson vous hantera à coup sûr. Bien joué Disney !

Mountain Dew – Prix All work and no play

Bryan Cranston fait vraiment peur dans ce remake de Shining. On aurait pu croire à un nouveau film, c’est simplement un spot pour le soda Mountain Dew sans sucre.

Tide – prix de la procrastination

2 ans après « It’s a Tide ad », la marque de lessive de P&G est de retour au Super Bowl avec une nouvelle idée créative qui se déploie dans les publicités d’autres annonceurs. Cette année, Tide se demande quand elle est le meilleur moment pour faire une lessive suite à une vilaine tâche sur une chemise. La réponse est « Later » (plus tard) quand il y a un match en cours.

Walmart – Prix du service licensing

Après un spot avec les plus célèbres voitures de la popculture, Walmart explose à nouveau son budget d’achats de licence en réunissant Star Wars, Mars Attacks, Les Gardiens de la Galaxie, Premier Contact, Toy Story, Star Trek et bien d’autres. Le tout sur le parking du drive de Walmart.

Porsche – Prix du trip automobile

Porsche met en scène la Taycan, sa nouvelle électrique, dans une joyeuse course poursuite qui serait indiffusable en France. En cause, une conduite fort sportive entre le fugitif et le personnel de Porsche, bien heureux de pouvoir se servir dans les différents modèles historiques de la maison pour tenter de rattraper le voleur.

Olay – Prix de l’empowerment spatial

La signature n’est pas évidente à traduire en Français : « make space in space for women ». Laissons de la place aux femmes dans l’espace. La marque de cosmétiques Olay imagine la conquête spatiale au féminin dans ce spot mettant notamment en scène l’astronaute Nicole Stott.

Facebook – Prix du collectif qui vit bien

Facebook le sait, son usage au quotidien dépend de plus en plus des groupes, et de moins en moins des publications d’amis ou de pages de marques. Alors autant renforcer cette fonctionnalité désormais clé pour la survie du réseau social avec un nouveau spot signé Wieden+Kennedy.

P&G – Prix du gloubi boulga

P&G a voulu rassembler certaines de ses marques emblématiques (Old Spice, Monsieur Propre, Olay, la marque d’essuie-tout Bounty…) dans un spot improbable aux airs d’Avengers FMCG. Sofia Vergara a beau tout faire pour que la fête soit réussie, le ratage est complet. On se demande pourquoi l’Old Spice Guy est venu salir la blancheur de son cheval dans cette galère.

SodaStream – Prix de la bourde d’astronaute

Imaginez que vous découvrez de l’eau sur Mars. Qu’en feriez-vous ? SodaStream a une petite idée en tête.

Doritos – Prix du western

Un spot dans la pure tradition du Super Bowl : de la pop culture, de l’humour et des stars. Doritos fait s’affronter le rappeur country Lil Nas X et l’acteur moustachu Sam Elliott. Et pour clore cet improbable duel, le public est invité dans la dance.

Hyundai – prix de l’accent répétitif

La nouvelle Sonata de Hyundai se gare toute seule. Ce système « Smart Park » se prononce « Smaht Pahk » à l’accent de Boston où est tournée cette publicité avec Chris Evans, John Krasinski, Rachel Dratch, et David “Big Papi” Ortiz. Ce gimmick est l’occasion pour Hyundai de répéter des dizaines de fois le nom de cette innovation, telle une réclame ancestrale basée sur la répétition. Vivement que Renault opte pour l’accent toulousain ou que Citroën s’essaie au chant corse.

Prix du off

Pendant the « Big Game », il y a les marques qui cassent leur tirelire pour s’offrir un spot télévisuel. Et les autres qui font le pari de la contre-programmation.

– Sprint

L’opérateur telco américain a fait appel à @dudewithsign, coqueluche des marques actuellement pour une prise de parole en direct du stade de la finale.

– Mint Mobile

Un nouvel opérateur mobile s’est fait remarquer sans pourtant passer à la TV dimanche soir : Mint Mobile. Cet opérateur pure player a récemment été acquis par l’acteur Ryan Reynolds devenu un génie du marketing avec sa marque de gin Aviation.

Pour le Big Game, Mint Mobile s’est offert une page dans le New York Times expliquant pourquoi l’opérateur n’investissait pas dans un spot TV à 5 millions dollars : pour tout réinvestir dans ses offres et mieux service ses clients. En bon ambassadeur de marque, Ryan Reynolds ne s’est pas fait prier pour relayer cette annonce.

// Mise à jour du 31 janvier //

Google – Prix de l’émotionnel

Google nous rappelle que les assistants vocaux sont là pour nous aider au quotidien dans ce spot très émouvant. On découvre un vieil homme qui stock tous ses souvenirs de sa femme, désormais disparue, dans la mémoire de son Google Home, pour ne jamais l’oublier. I’m not crying, you’re crying.

Pringles – Prix du Truman Show

Cette année, Pringles s’invite dans la série d’animation très tendance Rick et Morty pour mettre en avant la variété de saveurs. Rick et Summer sont coincés dans une publicité pour les fameux chips, encerclés par des robots Morty qui leur vantent les différents goûts. Apparement, il faudrait les manger en même temps pour obtenir une meilleure saveur encore.

Michelob Ultra – Prix de la motivation

Jimmy Fallon, pas sportif et amateur de bière, se retrouve dans un entraînement sportif intensif coaché par John Cena. Alors si au début il souffre, il finit par voir les choses de façon plus légère (comme les bières Michelob Ultra) et profite de cette séance au côté de Usain Bolt, Brooks Koepka, Kerri Walsh Jennings et Brooke Sweat. Estimé par le public comme le meilleur spot diffusé lors du Super Bowl, la vidéo Youtube a déjà plus de 5 millions de vues.

Microsoft – Prix de l’inspiration féminine

Katie Sowers, la première coach féminine au Super Bowl, raconte son histoire dans un spot pensé par McCann pour inspirer les prochaines générations de femmes, celles qui veulent diriger et réaliser leurs rêves.

Snickers – Prix de l’absurde

Le monde va mal : les nouvelles technologies espionnent nos conversations, les parents s’envoient des nudes et des adultes utilisent des trottinettes. Pour Snickers on n’est pas nous quand on a faim, alors dans ce spot un Snickers géant est donné à manger à la planète, pour qu’elle reprenne du sens. #SnickersFixtheWorld

Pepsi – Prix de la reprise musicale

Pepsi fait appel aux artistes Missy Elliot et H.E.R pour une reprise plus actuelle de Paint in Black des Rolling Stones. L’esthétisme est au rendez-vous dans un décor tout en noir, à la couleur du Pepsi Zero Sugar.

News Scan Book

1

2

3

4

5

Précédent Suivant