Unicef dévoile une campagne irréelle, mais plausible

Par Isadora L. le 05/11/2021

Temps de lecture : 2 min

Ce n'est pas qu'un mauvais rêve.

Après avoir dénoncé l’exploitation de millions d’enfants forcés à travailler dans la première campagne de com » utilisant Instagram Shopping, l’Unicef nous présente une nouvelle campagne bouleversante et réussit à puiser dans nos angoisses les plus profondes.

À l’occasion de la COP26, l’Unicef dévoile une campagne vidéo suffocante en deux parties appelant les PDG et dirigeants mondiaux à agir face au réchauffement climatique. Une urgence pour tout le monde, certes, mais surtout pour les enfants.

Les deux vidéos pensées par l’agence hollandaise Soursop et réalisées par Thessa Meijer, « The climate crisis is a child right’s crisis » et « The world is in a water crisis », mettent en scène les pires cauchemars des parents : des robinets qui ne coulent plus, un air tellement toxique que sortir nécessite un masque, son enfant incapable de souffler ses bougies d’anniversaire tant ses poumons sont encombrés. Ces spots montrent la peur et la culpabilité que ressentent les parents face au changement climatique. 

L’urgence climatique est là, et il faut agir. Le message est clair, mais cette vidéo ne laisse pas sous-entendre qu’il est déjà trop tard. De cette manière, l’Unicef réussit à inquiéter le public tout en le rassurant, pointe du doigt ses peurs tout en donnant les solutions pour les combattre, car il est encore temps de protéger ceux qui nous tiennent le plus à cœur. Le tout sur fond de thriller psychologique et de musique stridente pour illustrer l’urgence à agir pour le futur de nos enfants.

Les deux courts métrages ont été présentés en avant-première lors de la COP 26. 

News Scan Book

Livre blanc : l’habitat de demain
Lorina : “Joyeux Cocktail”
Gain de budget : Groupe Optic 2000

1

2

3

4

5

Précédent Suivant