Les pires déclarations des politiques britanniques compilées dans une pub

Par Antoine D. le 25/11/2019

Et pourtant, il n'y a pas Boris Johnson.

Au Royaume-Uni, le Brexit monopolise les débats depuis maintenant 3 ans. Le 12 décembre prochain se tiendra des élections législatives anticipées qui devraient être décisives pour la sortie ou non de l’Union européenne par le Royaume-Uni.

En collaboration avec l’agence Saatchi & Saatchi London, l’association Operation Black Vote (OBV) a lancé la campagne « Fake Views ». Cette campagne a pour but de sensibiliser les personnes dites BAME (Black Asian Minority Ethnics) à aller s’inscrire sur les listes électorales pour voter lors des législatives de décembre.

Le film met en avant les acteurs Nathalie Emmanuel et Will Poulter ainsi que la journaliste politique Ash Sarkar dans des lieux publics tels qu’un bar, un restaurant ou un rooftop. Ils sont filmés en train de discuter avec leurs amis et pendant la discussion, les personnalités glissent les commentaires de certains politiques du pays, en observant la réaction de leurs amis.

« Les féministes sont maintenant parmi les personnes les plus odieuses », « Presque tout le monde peut obtenir de l’aide des psychothérapeutes dans ce pays, sauf les gays qui ne veulent pas être gays », « Les femmes n’ont pas l’ambition d’atteindre le sommet, quelque chose bloque leur chemin, c’est ce que l’on appelle un bébé ». Ces commentaires ou plutôt ces citations viennent en réalité d’hommes et de femmes politiques du Royaume-Uni, tous encore en vie.

Le but de la campagne est simple : si vous n’êtes pas en phase avec ces propos, faites-vous entendre en allant voter lors des prochaines élections. Alors que l’abstention a été de très loin le 1er choix des jeunes lors du référendum du Brexit en 2016, une mobilisation forte en décembre pourrait donner un tout autre résultat. L’enjeu est donc de taille pour OBV… et pour le pays ?

News Scan Book

Le Fabuleux Noël de Picard
Osez les produits tripiers

1

2

3

4

5

Précédent Suivant