TGV INOUI clôt sa trilogie avec Maïwenn

Par Manon M. le 20/07/2021

Temps de lecture : 2 min

L'amour, l'amour, l'amour !

Pour dévoiler ses nouvelles ambitions au grand public, en septembre 2018, TGV INOUI démarrait avec la réalisatrice Maïwenn un triptyque vidéo. Dès lors, TGV devenait TGV INOUI, et le changement sémantique ne s’est pas fait sans un changement dans les faits : de nouvelles rames, une nouvelle identité et surtout l’envie de réécrire une nouvelle expérience de voyage à grande vitesse, avec plus de confort, plus de connectivité, plus de services et plus d’attentions pour les voyageurs.

En collaborant avec Maïwenn, TGV INOUI et son agence ROSA Paris ont misé sur les codes du 7ème art et délaissé ceux de la publicité : des films dénués d’artifices, populaires, et un jeu d’acteur qui parle d’emblée aux émotions de chacun. Des films qui nous projettent à chaque fois dans l’intimité d’un nouveau personnage (qui se voit tout naturellement rassurer par l’un des membres du personnel à bord) : d’abord dans celle d’une petite fille avec « la ola commence dans le train » en 2019, puis dans celle d’une jeune étudiante stressée avec « l’Examen » la même année, et enfin celle d’un jeune comédien avec « La déclaration ».

« La déclaration », sorti dans les salles obscures le 17 juillet, vient compléter cette trilogie. Avec cette mise en abime du jeu d’acteur, dans laquelle un comédien vient répéter – avec l’aide d’un agent à bord – un rôle d’homosexuel déclarant son amour. La marque envoie à la fois un message d’inclusivité, et d’empathie, ce qui reflète à nouveau sa signature de marque Voyagez avec votre temps.

News Scan Book

Site e-commerce omnicanal dans l’automobile
Se révéler au Grand Air
Le meilleur de Big Youth, en 1min30 🎬

1

2

3

4

5

Précédent Suivant