#IWillNotBeDeleted veut mettre fin au cyber harcèlement dans l’univers de la beauté

Par Adé Charleine D. le 13/11/2018

Halte à la quête de perfection sur les réseaux sociaux.

Photoshop, ce fameux logiciel, vendeur de rêve. Avec lui, plus besoin de maquillage ou de faire du sport, il sait tout faire : creuser les joues, lisser la cellulite, relever les pommettes. Après tout, sur les réseaux sociaux, rien ne sera jamais assez beau pour éviter les commentaires désobligeants et un petit coup de bistouri digital pour s’en préserver. Rapide, « indispensable » et sans aucune tache de sang, cette pratique est une des conséquences des dictats conformistes et surtout peu réalistes du XXIe siècle. Face à ce fléau Rimmel London choisi de dire STOP au cyber harcèlement en lançant la campagne #iwillnotbedeleted.

D’après l’étude « Beauty Cyberbullying », réalisée par la marque de cosmétique en 2017, 115 millions de photos auraient été supprimées des réseaux sociaux à cause du cyber harcèlement. Albinos, handicapés ou atteints de maladie génétique finiront toujours par rencontrer quelqu’un qui saura les blesser via un commentaire de trop. Dans ces situations, la « toile » qui paraissait immense en possibilité, peut très vite devenir une source de douleur insurmontable.

Ainsi, face à la recrudescence du cyber harcèlement, #iwillnotbedeleted (« je ne serais pas effacé.e ») se veut le symbole de la résistance positive. Avec la participation de ses égéries Rita Ora, Cara Delevingne, mais aussi d’influenceuses telles que Ascia Al Faraj ou Tess Daly, la marque a souhaité partager l’histoire de toutes ces personnes aux parcours extraordinaires. Parcours qui, pour le coup, n’étaient pas initialement extraordinaires, car si toutes ces femmes (et hommes) se révèlent être inspirantes pour vous, elles ont également en commun le fait d’avoir été harcelées sur leurs réseaux sociaux.

Au-delà de cette prise de parole au ton engagé, la marque Rimmel London invite ses fans et les abonnés de chaque influenceur à prendre conscience du poids des mots. Ils peuvent parfois avoir des conséquences si violentes sur ceux qui les reçoivent. Enfin, en association avec Cybersmile Foundation, un assistant virtuel appelé « Cybersmile Assistant » devrait voir le jour à l’horizon 2019. Celui-ci aura pour objectif d’aider toute personne en situation de cyber harcèlement lié à sa beauté. Il permettra également de les diriger vers des organisations adaptés.

La campagne

Quelques témoignages

News Scan Book

La nouvelle identité de Mövenpick
Cahier de tendances : L'influence

1

2

3

4

5

Précédent Suivant