Non, les personnes trisomiques n’ont pas de « besoins spéciaux »

Par Claire D. le 17/03/2017

Réponse absurde à un cliché grotesque.

À l’occasion de la journée mondiale de la trisomie 21 qui a lieu le 21 mars, Publicis New York dévoile une vidéo décalée pour la fédération italienne CoorDown. Le spot se penche sur la caricature faite des personnes atteintes de trisomie, et de leurs soit-disant « besoins spéciaux ». Une formule aussi hypocrite que fausse, à laquelle la campagne répond avec un humour de l’abstrait, en illustrant ce que peuvent bien être ces « besoins spéciaux ». Là où les concernés n’ont en réalité que des besoins humains : des études, un travail, des amis, de l’amour… comme tout le monde.

La vidéo a été partagée en France par la fondation Jérôme Lejeune, qui défend la cause des personnes porteuses du syndrome. Elle fait écho à une autre campagne récente, nationale cette fois : l’opération « Mélanie peut le faire », imaginée par l’agence Glory Paris. Plusieurs messages pour un même objectif : dédramatiser la trisomie, et changer de regard sur ceux qui en sont atteints.

Crédits

News Scan Book

Okay relève tous vos défis
La nouvelle identité de Vizeum

1

2

3

4

5

Précédent Suivant