Directeur de création : c’est quoi son job ?

Par Xuoan D. le 28/02/2019 - Agence : Publicis Conseil

Avec ''C'est quoi son job ?'', focus sur les métiers qui feront la com de demain.

Dans ce nouveau « C’est quoi son job », nous allons tenter de tout savoir sur l’un des emplois les plus en vue de la sphère créative : le directeur / la directrice de création. De quoi est fait le quotidien de ces créatifs seniors devenus managers (mais pas encore dirigeants, car cela, sinon ils seraient directeurs / directrices de LA création) ? Comment accède-t-on à ce poste ? Quelle est la rémunération à laquelle peut prétendre un(e) DC ? Autant de questions auxquelles va répondre – ou ne pas répondre – Gurvan Prioul directeur de création et co-directeur de la pépinière de jeunes talents créatifs chez avec Nathanaël Rouas.
 

Qu’est-ce qu’un(e) directeur / directrice de création ?

Gurvan Prioul : Un directeur de création c’est un mec qui décide de répondre collégialement à une interview avec un autre créatif de son équipe. Parce qu’un directeur de création est au service de sa création et pas l’inverse. Et qu’il a l’autorité de décider de ne pas être seul et de co-diriger sa création. Rien ne l’oblige à rester seul.

J’ai donc invité Nathanaël Rouas à répondre avec moi, puisque nous dirigeons ensemble la pépinière de jeunes talents créatifs au sein de . Nous partageons des valeurs, une vision de la création et du management. Nathanaël apporte des compétences et un talent que je n’ai pas.

Tout comme je co-dirige avec Emeric Pouzenc, le meilleur art supervisor que je connaisse. Je fais de la co-direction de création avec des gens beaucoup plus compétents que moi à certains endroits.

Ce sera donc une réponse consolidée par nous deux.

Nathanaël est un planneur / créatif. Il ne rentre dans une aucune case et c’est ce qui en fait un partenaire essentiel avec qui j’ai la chance de travailler.
 

Qu’est-ce qu’un(e) directeur / directrice de création ? On la refait !

Gurvan et Nathanaël : Notre façon de voir la direction de création, c’est qu’il ne s’agit pas d’être un directeur dans le sens de dirigeant, ou de directeur d’école, mais plutôt le directeur dans l’idée de donner une direction.

Diriger : orienter, faire aller dans une certaine direction.

Un directeur de création doit également être sur le terrain. Il doit chercher, trouver, et réaliser les idées, pour transmettre aux équipes une façon de faire (parmi d’autres).

Le directeur de création doit amener les équipes dans une vision, une façon de faire de la pub, de la com.

Nous ne sommes pas DA et CR.

Gurvan est designer et Nathanaël est un storyteller.

Donc nous aimons trouver ce que l’on va raconter et comment, puis nous nous appuyons sur des spécialistes de chaque point de contact potentiel permettant de répondre au mieux aux différents briefs (CR & DA pour du film et du print, RP, event, partenariats…)

Pour résumer, nous pensons qu’un directeur de création doit donner une direction à la création.
 

Sur quels types de projets intervient un directeur de création ? Et à quel moment ?

G&N : Cela dépend des agences et des directeurs de création.

Chez Publicis Conseil, nous aimons tous les deux être présents très rapidement dans le processus créatif, et avoir un œil jusqu’au rendu final.

Nous aimons faire du planning créatif, pour avoir un axe de créativité à partager à nos équipes.

Ensuite nous laissons nos équipes exprimer leurs adaptations de cet axe, leur façon de voir la chose, puis nous échangeons et enfin nous prenons une décision.

Et puis nous adorons présenter notre idée aux clients, vendre notre idée, en débattre avec nos clients et échanger avec eux.
 

Comment devient-on directeur de création ?

G&N : En prenant des risques.

En faisant ce qu’on attend de nous, mais surtout ce qu’on n’attend pas de nous.

En ayant pas peur d’ouvrir sa bouche, pour expliquer, présenter ses convictions.

Quel que soit son âge ou son poste, on doit parler et exposer ce que l’on pense.

Il faut également avoir une vision macro des différentes problématiques.

Problématiques d’agence, problématiques annonceurs, et problématiques sociétales.

Avoir une vision macro du monde dans lequel on vit, pour apporter une réponse pragmatique.

Et puis on devient directeur de création en prouvant.

Parce qu’on peut avoir les plus beaux discours du monde, il faut prouver.

Travailler et prouver que ce que l’on raconte ça marche, que la théorie est applicable.

Nous tenons quand même à souligner que ce n’est pas le summum du cool d’être directeur de création.

Ça ne doit pas être l’ambition finale.

C’est un poste comme un autre.

Qui correspond simplement à des envies et des capacités personnelles.
 

Un conseil pour être un bon directeur de création ?

G&N : Deux conseils basiques, managériaux :

#1. Être à l’écoute, tout le temps, toujours.
A l’écoute des équipes et des clients.

#2. Prendre des décisions. Des décisions claires, nettes, franches.
Diriger une équipe, c’est lui donner la parole, l’écouter, donner une direction, puis trancher.

Et forcément être inspirant et drôle aussi. Sinon c’est vite chiant.
 

Quels sont les enjeux et difficultés de ce poste ?

G&N : La difficulté du poste est le nombre de choix à faire par jour tout en gardant toujours en tête que le responsable, c’est vous.

Les enjeux sont multiples : responsabilité sur l’image créative de l’agence, responsabilité sur le bien-être des équipes, leur motivation et leur succès, responsabilité commerciale pour la relation avec le client. Être capable de l’amener où il n’avait pas prévu d’être, mais qu’il s’y sente parfaitement bien.
 

Quel est le salaire d’un directeur de création ?

G&N : Cela dépend de la taille de l’agence, des équipes, du marché sur lequel on est, et du talent.
 

Vers quoi ce poste peut-il évoluer ?

G&N : Le directeur de création doit être à même de comprendre toutes les nouvelles façons de toucher la cible.

Dans cinq ans, dans dix ans, on ne sait pas encore quelles seront les nouvelles pratiques.

Donc le directeur de création ne doit connaître à peu près rien, sur à peu près tout, et doit s’entourer des meilleurs experts, qui eux, savent à peu près tout, sur à peu près rien.

Nous pensons que le directeur de création doit surtout être très bien entouré, et de profils complètement différents.

Le poste doit donc évoluer vers des profils avec plus d’humilité, capable d’écouter et d’entendre la parole des différents spécialistes.
 

Vous êtes désormais convaincus que vous devez recruter un directeur / une directrice de création pour votre agence ou entreprise ? Ou juste des créatifs ?

Publiez dès maintenant une offre sur la Réclame Emploi !

News Scan Book

Une nouvelle voie pour les marques enseignes
Le Puy du Fou s’exporte en Espagne

1

2

3

4

5

Précédent Suivant