Tony Estanguet et les défis de la marque Paris 2024

Par Élodie C. le 20/02/2023

Temps de lecture : 7 min

2018 - 2024 : un marathon communicationnel.

Ce 17 janvier, rendez-vous est pris par un matin pluvieux à deux pas de “la plus belle avenue du monde”, au Studio Gabriel pour la rentrée de FranceTV Publicité, avec son traditionnel événement de rentrée Télé.visionnaire. Pour cette édition 2023, « Le sport, terrain d’avenir », le sport, et plus généralement l’esprit sportif, sont à l’honneur, à un an des Olympiades parisiennes. En invité d’honneur, le président de Paris 2024, Tony Estanguet, fait rayonner l’esprit des Jeux. 

Comment faire vivre, animer, créer de l’attente autour des Jeux – et de la marque Paris 2024 – sur une période aussi longue, de l’attribution des Jeux à son démarrage ? Qu’est-ce qui caractérise la marque Paris 2024, dont les déclinaisons – logo, mascottes et pictogrammes – n’ont pas manqué de faire réagir sur les réseaux sociaux ou dans la presse ?

Tony Estanguet, triple champion d’Europe, triple champion du monde et triple champion olympique de canoë slalom, aujourd’hui président du Comité d’organisation des Jeux Olympiques et Paralympiques de Paris 2024, slalome entre nos questions dans ce nouveau Parole d’annonceur.

Quel est le principal défi de la marque Paris 2024 ? Avec des Jeux débutant dans 522 jours environ, on imagine aisément que la temporalité a son importance… Comment faites-vous vivre la marque Paris 2024, notamment sur une période aussi longue, où il faut susciter l’attente autour des Jeux olympiques et paralympiques ? 

Tony Estanguet : La marque Paris 2024 se veut à l’image de nos Jeux : percutante et en rupture. Elle porte des codes graphiques nouveaux, elle veut incarner le sport, mais avec du style. Elle a été conçue pour être reconnue et immédiatement identifiable. À un an et demi des Jeux, nous entamons un nouveau cycle de communication tourné principalement vers le grand public. 

Nous franchissons de nombreuses étapes dans ce sens : le look et les pictogrammes, révélés la semaine dernière ; au printemps, ce sera la campagne des volontaires ; puis à partir de mai, la séquence du relais de la flamme, avec le dévoilement du parcours de ce grand symbole des Jeux. D’ici la fin 2023, on enchaîne les rendez-vous décisifs pour l’identité de Paris 2024, comme la révélation des médailles et des torches, ou sur un volet plus culturel, le dévoilement des affiches artistiques des Jeux.

On y travaille depuis des années, la marque Paris 2024 va se déployer sur tous les terrains et monter en puissance au rythme de nos grands projets !

Quels sont les principes fondateurs de la marque Paris 2024, que doit-elle transmettre ? Qu’avez-vous voulu représenter dans son logo conçu par Royalties Ecobranding

T.E. : L’emblème de Paris 2024 est la fusion, la jonction de trois grands symboles :
– La médaille d’or, symbole du dépassement de soi, symbole sportif par excellence ;
– La flamme olympique et paralympique, qui représente l’énergie, le partage, la transmission des valeurs des Jeux au plus grand nombre ;
– Le visage de Marianne, symbole de la République française, visage féminin pour les premiers Jeux Olympiques paritaires à Paris 2024.

Cet emblème “visage” incarne l’histoire des Jeux Olympiques et Paralympiques ; il incarne des Jeux faits avec, et pour, les gens. L’engagement du plus grand nombre, partout sur le territoire, est en effet au cœur de la dynamique de Paris 2024, depuis le début du projet. Nous voulons porter une vision forte : celle que le sport peut tout changer, et qu’il faut en faire bénéficier le plus grand nombre. 

 Le sport peut tout changer, nous en sommes persuadés, y compris pour les personnes en situation de handicap. Les Jeux Paralympiques peuvent être un formidable accélérateur d’inclusion, constituer un déclic pour accompagner le changement de regard du grand public sur la différence. C’est pourquoi, à Paris 2024, nous avons une ambition très forte pour les Jeux Paralympiques :
– pour la première fois, nous avons le même emblème pour les Jeux Olympiques et Paralympiques ;
– en 2024, les épreuves auront lieu sur les mêmes sites iconiques, en cœur de ville, pour magnifier les sports et les athlètes ;
– en 2024, il y aura aussi une équipe de France unie, olympique et paralympique ;
– notre slogan aussi est commun aux Jeux Olympiques et Paralympiques.

Tout cela participe d’une seule et même ambition, et nous en sommes très fiers !

L’organisation de Paris 2024 a pour ambition de faire de ces Jeux les premiers neutres en carbone avec un objectif de réduction de la moitié des émissions de carbone : comment allier Jeux Olympiques et durabilité ?

T.E. : Avec Paris 2024, nous voulons proposer un modèle différent, mieux connecté aux enjeux de notre époque, à commencer par l’écologie. Nous en sommes persuadés : on peut avoir une approche plus responsable, plus durable, plus équilibrée, dans l’organisation des grands événements, notamment sportifs. 

Nous voulons livrer des Jeux plus responsables, avec des émissions carbone réduites de moitié par rapport aux éditions précédentes. Et pour cela, nous nous sommes fixés des objectifs concrets sur chaque grand marqueur des Jeux, en matière de construction, d’alimentation, sur le volet des transports, de l’énergie. 

Quelques exemples : c’est pour cela que nous avons choisi d’organiser les Jeux dans 95% d’infrastructures existantes ou temporaires ; que 100% des sites seront accessibles en transports en commun, et alimentés par des énergies 100% renouvelables ; que la part de végétal sera doublée dans les assiettes servies à Paris 2024 ; que 80% des produits alimentaires viendront de France ; ou encore, que le recours au plastique sera divisé par deux aux Jeux. 

Le budget du Comité d’organisation est financé à 80% par de l’argent privé – un tiers apporté par le CIO, un tiers par la billetterie et un tiers par les entreprises. Parmi elles, Sanofi, Accor, la Française des Jeux, Orange, Carrefour et Danone sont partenaires. Existe-t-il une stratégie de communication commune à celle de Paris 2024 ?

T.E. : Les entreprises s’engagent à nos côtés autour d’un projet commun. Elles s’engagent parce qu’elles partagent l’ambition de Jeux ouverts, spectaculaires et durables, de Jeux qui renouvellent le modèle. Au-delà des enjeux de communication, c’est donc une vision commune à laquelle nos partenaires adhèrent.

Ils nous aident à lui donner vie, en mettant au service du projet leur expertise : 

– Le groupe BPCE se mobilisera sur l’ensemble du territoire français, à travers ses banques et caisses régionales. Le groupe est par ailleurs un parrain du Relais de la Flamme, à l’instar du groupe Coca-Cola, partenaire mondial de Paris 2024 ;
– Le groupe Carrefour fournira l’ensemble des produits frais pour les près d’un million de repas qui seront préparés par Sodexo Live ! au Village Olympique et Paralympique ; 
– Le groupe EDF s’assurera de l’alimentation de l’ensemble des sites de compétition en énergies renouvelables, et soutient par ailleurs le programme Savoir Nager, pour apprendre aux enfants à nager partout en France ; 
– Le groupe Orange sera chargé de déployer les télécommunications pendant les Jeux, et c’est par ailleurs le parrain officiel du premier Marathon pour Tous, qui invite le grand public à courir sur le même parcours que les athlètes, pendant les Jeux ;
– Le groupe Sanofi est très impliqué notamment au travers de sa « Team Athlètes » comprenant 14 athlètes français et autant d’athlètes olympiques et paralympiques ;
– Le groupe Accor est l’opérateur de l’ensemble des services au Village des Athlètes et au Village des Médias ;
– Le groupe Cisco mettra en place et gèrera l’ensemble des infrastructures de cybersécurité, tandis qu’Atos fournira les services et opérations de cybersécurité ;
– Le groupe CMA-CGM assurera le transport et la logistique de l’ensemble des biens, équipements et matériels sur les sites ;
– Le groupe Danone distribuera des produits laitiers frais et d’origine végétale sur les sites des Jeux de Paris 2024 ;
– Le groupe Decathlon équipera les 45 000 volontaires de Paris 2024 en leur fournissant les 970 000 pièces composant leur tenue officielle ;
– Le groupe FDJ soutient le développement de la pratique sportive féminine via le Fonds de dotation de Paris 2024 ;
– Le Coq Sportif fournira à Paris 2024 près de 500 000 pièces pour équiper les athlètes de l’Équipe de France, les employés de Paris 2024, les officiels, et a créé pour cela des emplois dans son entreprise à Romilly (qui compte 100 employés et dont dépendent 270 emplois indirects) ;
– Le groupe PWC mettra à disposition jusqu’en 2024 deux cents collaborateurs qui accompagneront le Comité d’Organisation dans la livraison des Jeux sur des enjeux tels que les finances, la gestion des ressources humaines, le pilote de projet, le juridique, l’audit interne ou la gestion des risques.

Avec nos partenaires, c’est donc à la fois du point de vue de l’expertise, mais aussi de l’héritage que nous laisserons ensuite, que notre collaboration prend tout son sens. Ensemble, nous voulons réaliser des Jeux qui engagent les Françaises et les Français, des Jeux qui respectent l’environnement, des Jeux qui créent de la valeur sur le territoire. 

Et pour finir, la question traditionnelle de notre rubrique Parole d’annonceur : quel est le secret d’une relation annonceur-agence réussie ?

T.E. : Partager une vision et une ambition commune. Garder à l’esprit que la marque Paris 2024 est quelque chose de vivant, qu’elle doit toujours rester en mouvement, s’adapter au contexte et à son actualité. Une relation réussie, c’est beaucoup de dialogue, de la confiance, un cap donné et respecté, ce qui n’empêche pas le débat, le dialogue, et la confrontation d’idées bien sûr !

News Scan Book

Sanytol, Ça Nytol !

1

2

3

4

5

Précédent Suivant