Le palmarès photographique du premier Ooshot Award

Par Adé Charleine D. le 14/12/2018

Des sneakers comme Jay-Z et Emmaüs l'emportent.

Le 10 décembre dernier, se tenait l’Ooshot Award. Imaginé par la plateforme de contenu visuel Ooshot, ce prix est le premier en son genre, puisqu’il récompense le travail de commande photographique pour le compte d’un commanditaire. Ainsi, ce ne sont pas les marques, mais bien les photographes qui sont mis en lumière pour leur vision artistique au service de celles-ci.

Parrainée par le cinéaste, plasticien et photographe William Klein, cette édition 2018 a rencontré un franc succès avec près de 5000 clichés soumis par 235 photographes de 39 pays dans le monde. Accompagné d’un jury exceptionnel, avec notamment : Alex Prager (Photographe), Rémi Babinet (Président fondateur du groupe BETC), Francesca Marani (Éditrice Photo Vogue Italy) et bien d’autres, ce prix est une belle ode à la « photographie de commande ».

Après de nombreuses discussions, une shortlist a été finalisée : Katrien de Blauwer, pour le Théâtre des Champs Elysées, Charlie Engman, pour Pucci, Karen Knorr, pour La Samaritaine. C’est finalement le projet d’Ambroise Tézenas et Frédéric Delangle, intitulé «Des sneakers comme Jay-Z », pour Emmaüs Solidarité qui remporte le Grand Prix ! Et si ce projet a remporté le grand prix, ce n’est pas parce qu’il fait référence à la star de rap américaine.

Les photos lauréates

Ce titre fait référence à une histoire vécue au sein d’Emmaüs Solidarité. Zaman, réfugié afghan est arrivé à Paris avec un bermuda et des tongs, après seize longs mois de marche. Recueilli par l’une des bénévoles, celui-ci aurait demandé s’il était possible d’avoir une paire de baskets  » pas moches », « des sneakers comme celles de Jay-Z ». C’est donc ainsi qu’est né le projet.

À travers leurs vêtements, les réfugiés se sentent « d’égal à égal » », « comme les autres » face aux gens qu’ils rencontrent dans la rue. Ils se sentent plus libres et moins oppressés par le poids de leurs tenues traditionnelles. Comme des centaines de réfugiés, Zaman peut choisir parmi de nombreux vêtements, chaussures et autres accessoires un refuge. Cependant, trouver une tenue adéquate pour un homme est bien plus difficile. Car les hommes ont tendance à utiliser leurs vêtements jusqu’à ce qu’ils se déchirent, d’après Aurélie El Hassak Marzorati – Directrice générale adjointe d’Emmaüs Solidarité.

Cette mise en avant sera donc l’occasion pour l’association d’appeler les hommes à donner davantage. Enfin, grâce à ce prix, Ambroise Tézenas et Frédéric Delangle recevront une dotation de 10 000 euros qui permettra de photographier et d’interviewer des réfugiés ayant obtenu leurs papiers. L’Ooshot Award fera également l’objet d’une exposition au printemps 2019.

Photos

News Scan Book

Opération PLS Kit de Daunat
Refonte web de Kapten

1

2

3

4

5

Précédent Suivant