Maurice Lévy veut relancer l’ascenseur social avec son incubateur : l’Escalator

Par Élodie C. le 24/11/2020

Temps de lecture : 2 min

Vos idées avant votre CV.

Ce mardi 24 novembre, sur Teams, Maurice Lévy, à la tête de Publicis pendant 30 ans (jusqu’en 2017), présentait L’Escalator, « un incubateur destiné à celles et ceux qui ont l’esprit d’entreprendre, la volonté de réussir, de bonnes idées de start-ups, mais manquent de contacts et de soutiens financiers », précise ainsi le communiqué.

À un moment où l’ascenseur social paraît grippé, phénomène accentué par la crise économique liée à la pandémie de Covid19, l’ancien publicitaire toujours président du conseil de surveillance du Publicis Groupe, enjoint les jeunes entrepreneurs à prendre l’escalator « pour gravir les marches de l’entrepreneuriat ». Ils parviendront ainsi à atteindre leurs objectifs plus vite, mais surtout à leur rythme, explique Maurice Lévy.

Ce programme d’accompagnement mixant coaching, mentorat et mise en relation accueillera deux promotions par an, avec 15 projets par promotion. Pour participer, le principe est simple et pourrait être résumé dans cette bonne accroche distillée par Maurice Lévy lors de la conférence de lancement : « Vos idées avant votre CV ».

Les candidats porteurs d’un projet « durable » doivent déposer un dossier sur le site de L’Escalator qui sera ensuite examiné par un jury formé d’entrepreneurs et de partenaires (parmi lesquels Orange, L’Oréal, Total ou LVMH et Google). Les candidats sélectionnés « qui sont déjà avancés sur leurs projets » seront encadrés pendant un an, et pour ceux « qui ne sont pas en mesure de réaliser le début du projet », le jury se donnera trois mois pour juger de la solvabilité de l’idée, souligne Maurice Lévy à RTL.

L’Escalator promet ainsi aux futurs projets incubés, un lieu (boulevard Raspail à Levallois, « au cœur d’un immeuble de 7000 m² abritant des start-ups et des entreprises digitales référentes dans leur secteur »), du matériel et « éventuellement du capital ». Comme le précise Maurice Lévy, si l’ensemble du dispositif est gratuit, L’Escalator prendra « une participation au capital du projet ». Une participation « proportionnelle à l’ampleur du soutien apporté » qui pourra évoluer au-delà des douze mois d’incubation initiaux si le projet resté abrité.

Pour tenter l’aventure.

News Scan Book

Wakam, nouvelle plateforme de marque
Madrange, le jambon qui a tout bon

1

2

3

4

5

Précédent Suivant