Le sexe fait aussi vendre de l’opéra

Par Thibault D. le 15/09/2017

Un orgasme chantant.

« Qu’est-ce qui vend mieux que le sexe ? » Cette question, le Stockholm Folkoperan (l’Opéra de Stockholm) ne pourra certainement pas y répondre tant sa dernière campagne flirte avec les plaisirs de la chair. Imaginée par l’agence , elle s’intitule « The Opera of Orgasms ». Le ton est donné. En parlant de ton, le spot publicitaire nous rend témoin des ébats amoureux de plusieurs couples dont les râles orgasmiques s’alignent parfaitement avec le ton de l’opéra de Turandot. La première aura lieu le 18 septembre prochain.

Avec cette campagne, l’Opéra de Stockholm déjoue l’idée reçue qui voudrait que l’opéra soit une activité morne, réservée à une élite. Ici la promesse est que l’opéra puisse susciter des sensations appréciables par tous. Comme le sexe, en somme. Qui plus est, l’opéra de Turandot (écrit par Giacomo Puccini) raconte l’histoire d’une princesse chinoise à la beauté dévastatrice pour laquelle de nombreux hommes sont prêts à mourir. Un désintérêt pour tout autre chose que le désir, que la campagne « The Opera of Orgasms » parvient à retranscrire.

News Scan Book

Dagobert remporte Big Fernand

1

2

3

4

5

Précédent Suivant