Les géants de l’alcool et de la tech veulent empêcher les mineurs de boire

Par Élodie C. le 20/09/2018

Un pas de plus vers la publicité responsable.

11 grandes compagnies de bières, vins et spiritueux réunies sous la bannière de l’IARD (International Alliance For Responsible Drinking, soit l’alliance internationale pour la consommation d’alcool responsable) au Royaume-Uni, dont Diageo, Pernod Ricard, Carlsberg et AB InBev, ont scellé un partenariat avec Facebook, Twitter, Snapchat et YouTube pour empêcher les mineurs d’être ciblés par les publicités sur l’alcool. Cette collaboration doit aboutir à mettre en oeuvre des « normes de responsabilité plus élevées sur les principales plateformes mondiales« , précise le communiqué.

Parmi ces mesures :
– s’assurer que les « garanties les plus récentes » soient mises en oeuvre pour que les communications marketing relatives à la bière, au vin et aux spiritueux soient adressées aux adultes qui peuvent légalement acheter ces produits ;
– étudier « quels changements peuvent être apportés pour réduire davantage les risques de visionner ces publicités » ;
– permettre aux utilisateurs de mieux contrôler les publicités pour de l’alcool, voire leur permettre de refuser (opt-out) de recevoir ce type de publicité.

En début d’année, Diageo a suspendu ses campagnes sur Snapchat et YouTube lorsque l’organisme d’autoréglementation de l’industrie de la publicité au Royaume-Uni (ASA – Advertising Standards Authority) a émis des doutes sur l’efficacité de la vérification de l’âge sur ces plateformes. Officiellement, Facebook interdit son réseau social aux moins de 13 ans, mais nombre d’entre eux créent de faux profils pour s’y connecter s’exposant à des contenus qu’ils ne devraient pas voir. Les députés français ont fixé cette limite à 15 ans (contre les 16 ans souhaités par le gouvernement) quand bien même il serait difficile, voire impossible, de la faire appliquer.

En 2017, ce club des 11 s’était déjà engagé à revoir leurs méthodes de marketing, de communication et de publicité, notamment digitales, pour lutter contre l’usage nocif de l’alcool en particulier auprès des jeunes publics.

Cheers !

Bonus : Pour tout savoir sur la loi Evin et le digital !

News Scan Book

Création des sites du groupe AccorHotels
TOP COM Consumer 2018

1

2

3

4

5

Précédent Suivant