Les journées pourries sont bonnes pour la santé

Par Thomas B. le 16/03/2018 - Agence : HUMANSEVEN

Y'a des matins comme ça.

Parfois, une mauvaise journée nous force à courir dans tous les sens. C’est de cette vérité qu’est partie HUMANSEVEN pour bâtir sa nouvelle campagne pour la Fédération Française de Cardiologie (FFC). Une jeune mère de famille va enchaîner les galères durant toute une journée : le café du matin renversé sur son clavier, la voiture qui ne démarre pas, la course pour finalement arriver en retard en réunion ne sont que quelques-unes des misères qui vont s’abattre sur la protagoniste. Cependant tout n’est pas négatif : la FFC rappelle que toute cette activité fortuite va lui permettre de préserver son cœur des infarctus.

Le film n’est pas sans rappeler la campagne multi-primée de l’an dernier : « laisser-les tomber ». Dans les deux cas, les campagnes présentent des situations d’apparence négative qui permettent en réalité d’entretenir et de protéger les cœurs des personnes qui les subissent. Une façon de dédramatiser un sujet sensible alors que les maladies cardiovasculaires sont devenues la deuxième cause de mortalité en France et la première chez les femmes. Le hashtag #bonnejournéepourrie qui complète le dispositif de campagne était hier classé dans les tendances sponsorisées de Twitter.