Google Ads bannit les publicités pièges à clics

Par Elliot D. le 21/06/2020

Temps de lecture : 2 min

Finis les régimes miracles à base de banane !

À partir du mois de juillet, deux nouvelles lignes s’ajoutent au règlement des Google Ads (recherche et display), et pas des moindres.

En effet, la première de ces règles met fin au règne en ligne des publicités appelées « piège à clics » (ou appâts à clics, ou encore quelques termes familiers…) Toutes les publicités « avant/après », « régime magique », « pilule miracle » ou encore « Cliquez ici pour le découvrir », « son physique va vous choquer », « Vous n’y croirez jamais » seront bannies automatiquement par l’algorithme de validation de Google Ads.

Ensuite, la seconde nouvelle règle est que les publicités évoquant la mort, les accidents, ou la maladie pour inciter à acheter un produit tout en suscitant la peur ou la culpabilité ne seront plus autorisées.

Ces modifications constituent au final une prise de position forte pour le géant américain qui débarrasse le web d’un nombre incalculable de publicités à la limite du mensonge. Espérons maintenant que l’algorithme Google saura s’adapter aux futurs détournements de ces règles.

À voir ces ajustements de Google fixeront les nouveaux standards du marché. Ou si d’autres régies continueront à diffuser ce type de publicités :

Pour les plus consciencieux d’entre vous, voici le texte complet et actuel des règles ajoutées dès juillet par Google sur cette page :

Les annonces suivantes ne sont pas autorisées :

– Annonces utilisant des stratégies de pièges à clics, ou du texte ou d’images sensationnalistes dans le but de générer du trafic
Exemples (non exhaustifs) : Annonces prétendant révéler des secrets, des scandales ou d’autres informations sensationnalistes sur le produit ou le service dont elles font la promotion ; annonces utilisant des messages de type « Pièges à clics » (par exemple, « Cliquez ici pour le découvrir », « Vous ne croirez jamais ce qui s’est passé » ou des expressions synonymes/similaires incitant l’utilisateur à cliquer sur l’annonce pour comprendre son contexte global) ; annonces montrant des parties du corps clairement modifiées en gros plan, des photos d’identité ou des accidents de la vie réelle pour promouvoir un produit ou un service ; annonces affichant des images « avant et après » pour promouvoir des modifications importantes du corps humain

– Annonces qui utilisent des événements de la vie négatifs comme la mort, des accidents, la maladie, des arrestations ou une faillite pour susciter la peur, la culpabilité ou d’autres émotions négatives fortes, en vue de pousser l’utilisateur à agir immédiatement.
Exemples (non exhaustifs) : Annonces qui incitent l’utilisateur à acheter, à s’abonner à ou à cesser de consommer un produit ou un service afin d’éviter tout risque ; annonces qui utilisent des représentations de grande souffrance, de douleur, de peur ou de choc pour promouvoir un produit ou un service.

News Scan Book

Le calendrier de l’avent sexy avec AMORELIE

1

2

3

4

5

Précédent Suivant