Facebook ouvre des pop-ups cafés avec « bilan de confidentialité » et cafés gratuits

Par Élodie C. le 19/08/2019

Mener le débat sur la confidentialité plutôt que le subir.

Facebook poursuit sa campagne de reconquête des utilisateurs, en ligne certes, mais aussi en dehors avec l’ouverture prochaine de cafés éphémères au Royaume-Uni.

Au menu, café gratuit et « bilan de confidentialité » afin d’encourager les utilisateurs à contrôler leurs paramètres. Ces pop-ups cafés s’installeront dans des structures déjà existantes : au sein du café The Attendant, rue Great Eastern à Londres, les 28 et 29 aout, ou encore à l’Union Brew Lab Coffee situé à Édimbourg, les 2 et 3 septembre.

Ces bilans délivrés gratuitement permettront aux utilisateurs de vérifier leurs paramètres, les données partagées avec des app tierces, et de demander des conseils aux experts présents sur place sur la meilleure manière de protéger leur compte, comme l’a confirmé Steve Hatch, vice-président de Facebook en Europe du Nord dans un communiqué de presse : « Il est normal de s’inquiéter de savoir qui peut voir les contenus que vous partagez sur les réseaux sociaux, mais tout le monde ne sait pas ce qu’ils peuvent faire à ce sujet. […] Dans nos pop-ups cafés vous pouvez obtenir de l’aide et des conseils sur la façon de modifier vos paramètres de confidentialité, et tout le temps qu’il faut pour préparer une tasse de café. »

Si Facebook propose déjà un « Privacy Checkup » depuis l’icône « ? » du réseau social, la plupart des utilisateurs mettent rarement le nez dans les paramètres des plateformes, souvent jugés complexes et peu ludiques. Les paramètres par défaut sont donc généralement conservés : selon un sondage mené par Facebook, 27% des Londoniens ne savent pas comment personnaliser leurs paramètres de confidentialité sur les médias sociaux. Et si la plupart du contenu disponible est désormais passé de « public par défaut » à « privé par défaut » après des années de polémiques, il s’agit également de « responsabiliser » les utilisateurs sur leurs propres données. Las, tous les paramètres du monde n’empêchent pas les gros ratés.

Avec cette nouvelle initiative, Facebook souhaite prouver que la protection des données personnelles des utilisateurs est au coeur de ses préoccupations, tout en préservant son modèle économique basée sur leur revente à des annonceurs.

C’est en enjeu de taille pour la plateforme marquée par les polémiques et le pilier de sa nouvelle stratégie. Plus tôt cette année, Mark Zuckerberg a dévoilé une « vision pour Facebook axée sur la protection de la vie privée », de la messagerie chiffrée, à la sécurisation des données en passant par un focus sur les communautés/groupes. Si le scandale Cambridge Analytica semble derrière lui, Facebook enchaîne les bévues depuis. Récemment encore, la plateforme a admis avoir écouté des conversations privées de ses utilisateurs, ce que Mark Zuckerberg avait pourtant nié jusqu’ici.

« Il s’agit de processus de vérification pour savoir si l’intelligence artificielle est capable de répondre correctement », d’après Facebook.

Toutefois dans cette affaire, Facebook n’est pas le seul à être montré du doigt puisque tous les autres GAFAM Google, Amazon, Microsoft et Apple ont été surpris la main dans le pot à confiture via leurs assistants vocaux respectifs.

Cette campagne de reconquête et de sensibilisation s’est notamment illustré cet été à travers le Facebook Summer Camp de la Villette.

News Scan Book

Les conservateurs

1

2

3

4

5

Précédent Suivant