Quand la littérature se met au clickbait

Par Alexandre D. le 07/03/2017

Roméo et Juliette, version Facebook.

The Wild Detectives, une librairie texane et l’agence Dieste ont imaginé des posts Facebook aux titres aguicheurs, avec la louable intention d’inciter les gens à lire. Les personnes piégées par cette série de posts qui titraient par exemple : « Un homme meurt après un seflie ayant mal tourné » ont été rédigées vers un blog proposant la lecture en intégralité du roman de Oscar Wild « Le portrait Dorian Grey ».

Avec cette opération, la page Facebook de la librairie a vu l’engagement de ses posts augmenter de 150% et le site a enregistré une hausse de 14 000% du trafic. Une façon originale et intelligente de susciter l’intérêt des gens pour un contenu intemporel – les livres – grâce aux techniques millimétrées du community management.

Crédits

News Scan Book

Prospective 2020
Bouchara, décocorico !
À l’heure du lait

1

2

3

4

5

Précédent Suivant