Le stationnement des deux-roues thermiques déjà verbalisé dans Paris

Par Elliot D. le 19/07/2022

Temps de lecture : 2 min

Du calme, ce n’est que Cityscoot qui aligne pour le moment.

Face à l’augmentation du prix de l’essence, de plus en plus d’usagers passent à l’électrique, moins coûteux. Mais ce ne sera bientôt plus leur seule raison puisqu’une nouvelle dépense va venir s’ajouter au budget des possesseurs de deux-roues parisiens. En effet, à partir du 1er septembre 2022 – afin de désencombrer l’espace public – le stationnement des motos et des scooters thermiques deviendra payant dans la capitale. 

Néanmoins, cette nouvelle règle ne concerne pas les scooters électriques. C’est pourquoi, Cityscoot – entreprise de location de scooters électriques en libre-service – a décidé de lancer une opération inédite… en distribuant de fausses contraventions dans Paris.

“Nous avons souhaité mener cette opération pour faire prendre conscience aux Parisiens que rouler en scooter thermique dès septembre aurait désormais un coût beaucoup plus conséquent sur leur budget mensuel. Cette action est aussi l’occasion pour nous d’accompagner les citadins à utiliser d’autres moyens de transport plus responsables et partagés”, explique dans un communiqué Amandine Plas, directrice marketing de Cityscoot. 

Plus de peur que de mal donc, pour les usagers qui recevront cette amende fictive de 35 € – le prix de l’amende pour stationnement gênant ou dangereux. D’ailleurs, les conducteurs ayant reçu cette fausse contravention se verront même offrir 35 € de réduction sur Cityscoot, soit, 90 minutes d’utilisation gratuites. De la douche froide à l’aubaine, il n’y a donc qu’un pas… vers le scooter électrique le plus proche ?

News Scan Book

SeLoger : Les Voisins

1

2

3

4

5

Précédent Suivant