Après la banane à 120 000 $, Burger King se lance dans l’art contemporain

Par Antoine D. le 10/12/2019 - Agence : BUZZMAN

Temps de lecture : 1 min

Une frite à 0,01€.

Ceux qui estiment que l’art contemporain frôle parfois le ridicule ont sans doute apprécié son dernier happening. Dimanche 8 décembre a ainsi été le théâtre d’une scène plutôt cocasse. En effet, c’est à Miami lors de la grande foire internationale d’art contemporain Art Basel que la scène a eu lieu. Lors de la vente aux enchères, trois exemplaires de vraies bananes simplement scotchées à leur support ont été vendus entre 120 000 et 150 000 dollars. Ces œuvres sont celles de l’artiste italien Maurizio Cattelan à qui l’on doit déjà les fameuses toilettes en or massif, sobrement intitulées America, et dérobées en septembre dernier dans un palais anglais.

Burger King, toujours à l’origine de campagnes plus insolites que les précédentes, lance donc « N’avalez pas n’importe quoi avec Burger King ». En collaboration avec l’agence , cette campagne s’inspire de l’actualité récente pour vanter ses propres produits. Ici, la banane, finalement dévorée par un artiste de passage, est remplacée par une frite dont le prix est somme toute beaucoup plus raisonnable.

Tout en ironisant sur le prix astronomique de cette œuvre d’art, Burger King rappelle à ses clients qu’ils ne se feront jamais bananer. Prêt à tout pour faire parler de lui, Burger King n’en est pas moins prêt à vous faire avaler n’importe quoi.

News Scan Book

Le calendrier de l’avent sexy avec AMORELIE

1

2

3

4

5

Précédent Suivant