Bescherelle rappelle que les IA génératives ont aussi besoin de l’orthographe

Par Isadora L. le 13/12/2022 - Agence : Brainsonic

Temps de lecture : 2 min

N’essayez pas ce prompt : « dormir dans une tante ».

Vous l’aurez sûrement compris, les intelligences artificielles sont amenées à occuper une place de plus en plus importante dans nos quotidiens, tant sur le plan artistique (vous n’avez toujours pas lu notre dossier tendances graphiques de 2023 ?) que rédactionnel avec le fascinant ChatGTP (OpenAI).

Bien qu’elles soient très intelligentes, ces technologies ne sont pas faites pour déchiffrer des prompts mal orthographiés. Rappelons que les Français ne sont pas les rois de l’orthographe, le niveau des élèves diminue d’années en années. Sans une grammaire et une syntaxe impeccable, n’essayez même pas de demander quoi que ce soit à une IA. Enfin si, essayez. Mais voici ce que vous obtiendrez :

Excellente campagne de Bescherelle et Brainsonic qui réussissent à pointer un problème sans pour autant le dramatiser, nous rappelant qu’en 2022, tout n’est pas image – la preuve en est : les IA ne peuvent pas bien faire leur travail sans une bonne maîtrise de la langue française.

Comme dirait Alban Pénicaut, directeur de la création de Brainsonic, « c’est la base ! ». Il continue « avec cette campagne, on ne porte pas un jugement sur l’IA, mais on explique – en s’amusant – que Bescherelle a encore un rôle tout à fait légitime dans notre monde moderne et technologique… Où tout va de plus en plus vite. Comme quoi, il faut encore des êtres humains derrière tout cela ».

News Scan Book

Krys : La confiance vous va si bien
Sosh Show x KEWL

1

2

3

4

5

Précédent Suivant