Reporters sans frontières met Vladimir Poutine devant les faits

Par Vincent D. le 02/12/2022 - Agence : BETC Paris

Temps de lecture : 2 min

Les images parlent d’elles-mêmes.

Dans sa nouvelle campagne de communication 360° saisissante “Contre la propagande, il y a les faits” réalisée par l’agence BETC Paris, Reporters sans frontières entend poursuivre sa quête de “réinformation” sur le conflit ukrainien face à la propagande mensongère engagée par Vladimir Poutine.

Apparue au XVIIe siècle avec notamment la “Gazette” du français Théophraste Renaudot, le rôle premier de la presse a toujours été celui d’informer le public. Néanmoins, la propagande prend rapidement le pas sur l’information vérifiée en temps de guerre. La lutte armée en Ukraine entraînée par l’invasion russe le 24 février dernier a démontré l’intérêt de la presse pour fact-checker les propos des gouvernants ou des personnalités et contrecarrer la désinformation.

Alors quand Vladimir Poutine annonce vouloir lancer des « missions de paix » en Ukraine dans le cadre de la Charte de l’ONU, que la guerre s’enlise au fil des mois, et qu’on se retrouve avec la mort de 15.000 victimes civiles dans le pays, il y a de quoi être perdu. Il était légitime, pour RSF, de mettre en lumière la triste vérité dans un film diapositif qui fait défiler les déclarations erronées du chef d’Etat russe, contredites les unes après les autres par des images chocs. L’association a ainsi voulu rappeler l’intérêt du journalisme pour la prise de conscience et la mobilisation des populations sur des sujets déterminants comme celui-ci. 

Sans les journalistes pour couvrir le conflit en Ukraine, nous serions démunis face à la désinformation et à la propagande. Nous ne saurions pas si les bombardements de civils en Ukraine sont vrais ou faux, si les massacres de Boutcha ont réellement eu lieu, souligne Christophe Deloire, secrétaire général de RSF. Alors que le monde a été bouleversé par la guerre en Ukraine, RSF souhaite créer une prise de conscience à propos de l’autre guerre menée par le Kremlin : celle de l’information.”  

Grâce à cette campagne disponible en 13 langues – français, anglais, espagnol, portugais, allemand, suédois, roumain, azéri, chinois traditionnel, chinois simplifié, coréen, japonais, mongol – l’organisation devrait pouvoir également lever des fonds supplémentaires pour poursuivre ses activités dans le monde.

News Scan Book

Krys : La confiance vous va si bien
Sosh Show x KEWL

1

2

3

4

5

Précédent Suivant