Ce que donnerait la cyberattaque d’un véritable commerce

Par Thomas G. le 14/01/2019

Et c'est la boutique de vélos Brompton qui en fait les frais.

De plus en plus importante dans notre société, la cybercriminalité touche particulièrement les entreprises. Effectivement, 92% des entreprises affirment avoir subi une ou plusieurs cyberattaques. La compagnie d’assurance professionnelle comprend ces enjeux et continue à communiquer sur cet axe.

Imaginée par l’agence , cette campagne reproduit une cyberattaque dans la réalité. L’opération a pour but de faire comprendre aux entrepreneurs la faciliter de hacker une marque, et donc, l’importance d’être assuré en conséquence.

En partenariat avec , une marque de vélos pliants made in London, l’assureur a créé un magasin “3rompton” en face de la boutique réelle, laissant alors stupéfaits les vendeurs de l’originale. Cette boutique factice a ensuite imité des techniques de piratage et les a adaptées au monde réel pour toucher avec plus d’efficacité le personnel de Brompton. On retrouve alors les pratiques du ransomware qui consistent à menacer la victime pour obtenir une rançon. Mais aussi le phishing, illustré par l’illusion de migration des clients vers son concurrent. Ou encore le blocage de tout accès à la boutique Brompton grâce à une attaque DDoS (attaque par déni de service), ici matérialisée par des planches de contreplaqué qui rappelleront les protections des boutiques parisiennes contre les manifestations des gilets jaunes.

L’agence AMV BBDO signe une campagne intrigante pour les entreprises tout en gardant la ligne directrice de Hiscox. La démonstration in situ, ne représente pas un saut créatif spectaculaire mais a le mérite de rendre concret des cyberattaques pour la plupart encore invisibles. De quoi convaincre les entreprises qu’une protection s’impose ?

Le film de la campagne Hiscox

News Scan Book

1

2

3

4

5

Précédent Suivant