Les opérateurs télécoms dans les starting blocks pour la publicité TV segmentée

Par Élodie C. le 18/12/2018

Un standard technique commun d'ici le premier semestre 2020.

En attendant le feu vert des autorités de la concurrence, l’AFMM (Association Française pour le développement de solutions et de services Multimédia Multi-
opérateurs) et le SNPTV (Syndicat National de la Publicité Télévisée) font cause commune avec les opérateurs télécom Orange, Bouygues Telecoms et SFR pour tester la publicité segmentée d’ici le premier semestre 2020.

Considérée comme l’une des pistes d’innovation les plus attendues par les régies plurimédia, la publicité segmentée, ou adressée, grâce aux datas promet de (re)dynamiser le secteur de la publicité télé. Elle fait d’ailleurs partie des 40 propositions formulées en octobre dernier par les députés, Aurore Bergé en tête. Celle-ci n’étant pas encore autorisée en France, les chaînes et régies ne peuvent l’expérimenter qu’avec la TV linéaire sur leurs propres supports notamment grâce à l’IPTV, la télévision sur votre ordinateur ou votre smartphone, avec mycanal.fr, l’application Molotov ou encore MYTF1.fr par exemple. Comme nous l’expliquions dans un précédent article, « Au-delà de l’interactivité de ce « décrochage », la publicité TV segmentée est l’occasion pour les groupes d’inclure une data (loguée) liée à l’audience, jusqu’alors inaccessible aux publicités TV en amont de leur diffusion« . La technologie de diffusion IPTV permettra la collecte, le traitement et l’analyse de ces données et la diffusion de publicité segmentée sur les box des opérateurs.

Toutefois, dans leur communiqué commun, l’AFMM et le SNPTV prennent soin d’assurer que « La protection des données sera un élément fondamental de cette offre afin de bâtir une nouvelle forme de publicité TV ». Ainsi, « Les opérateurs sont mobilisés pour faire émerger un écosystème vertueux et créateur de valeur autour de la publicité TV segmentée », affirme Christian Bombrun, président de l’AFMM.

Concrètement, les trois opérateurs télécom proposeront un Minimum Viable Product permettant aux chaînes de lancer leurs premières campagnes de publicité segmentée sur les boxes des opérateurs d’ici le premier semestre 2020. L’AFMM et le SNPTV travailleront donc de concert pour définir des standards techniques de fonctionnement qui « garantiront un socle solide au lancement de la publicité segmentée« . Les deux parties souhaitent ainsi « accompagner l’évolution des usages TV et sont convaincus que la publicité segmentée sur la télévision linéaire permettra d’apporter une expérience publicitaire nouvelle pour le téléspectateur et plus adaptée à ses affinités« .

News Scan Book

1

2

3

4

5

Précédent Suivant