Adidas innove avec une semelle connectée qui relie le jeu FIFA et la pratique du football

Par Élodie C. le 10/03/2020

Temps de lecture : 2 min

It’s in the game!

Vous allez souvent au « five » avec vos ami.e.s, vous aimez taquiner du ballon et multiplier les prouesses techniques IRL et sur FIFA ? La Adidas GMR (pour gamer) est faite pour vous. Conçue en collaboration avec Electronic Arts et Google, cette semelle connectée permet de relever différents défis dans FIFA Mobile en vous déplaçant dans le monde réel. Plus vous jouez avec adresse, plus vous êtes susceptibles de débloquer des récompenses de jeu exclusives sur l’application (via des points FUT à utiliser) et grimpez dans le classement. Parmi les défis proposés : taper 1 000 fois dans un ballon, transformer un maximum de tirs au but sur une période donnée ou courir sur une certaine distance.

Par exemple, des versions spéciales du joueur argentin Paulo Dybala, aka « le Shaquille O’Neal de la surface de réparation » (à qui le rappeur français Maes a rendu hommage dans une chanson éponyme), ne peuvent être obtenues dans FIFA Mobile qu’en jouant avec les Adidas GMR.

C’est en février dernier que le géant américain Google annonçait un partenariat avec Adidas et Electronics Arts autour de sa technologie de textile connecté Jacquard (Grand Prix Product Design aux Cannes Lions 2016). Ce mardi 10 mars, le fruit de ce partenariat est enfin dévoilé et se matérialise dans cette paire de semelles connectées fournie avec sa balise et vendus 34,99 euros par Adidas.

Les capteurs de la balise Jacquard placée dans la semelle permettront d’enregistrer les données de performance d’un joueur à travers ses différents mouvements : distance parcourue, pointes de vitesse, ou encore puissance des frappes de balle. Elles seront ensuite traitées via un algorithme de machine learning et transmises à l’appli Adidas GMR. Seul bémol ici, puisqu’il faut obligatoirement passer par l’application Adidas GMR pour transférer ses données vers l’application, FIFA Mobile, qui ne communique pas avec la balise.

« La technologie permet à présent de concilier dépense physique et plaisir vidéoludique », souligne Scott Zalaznik, responsable du département numérique d’Adidas. Celui-ci estime ainsi que « le virtuel sera partie intégrante du sport de demain ». Un dispositif qui n’est pas sans rappeler Nike+, développé en 2006, mais ici avec une touche de gamification supplémentaire.

Cette technologie offre une belle synergie entre le sport et le jeu vidéo. De quoi permettre aux plus compétiteurs de voir leurs efforts IRL récompensés virtuellement.

News Scan Book

On gagne toujours à lire la PQR

1

2

3

4

5

Précédent Suivant