Cochonou : du trafic de saucisson dans les aéroports

Par Claire D. le 08/04/2014 - Agence : Y&R Paris

À travers sa nouvelle campagne print, l’agence Y&R Paris dévoile les manières les plus inventives de faire passer du Cochonou à l’étranger.

Les réglementations à l’étranger interdisent parfois le transport de charcuterie, frustrant les accros au saucisson. Un problème de société que Cochonou a compris, et auquel la marque répond cette semaine avec humour. Sa nouvelle campagne print dévoile les manières les plus inventives de déguiser son saucisson au fond de sa valise. De la pompe aux feutres, en passant par les piles de radio, l’appétissante mascarade s’attaque aux objets du quotidien. Les visuels, léchés, pointent du doigt cette habitude du bon français à emmener du saucisson partout avec lui.

Le saucisson y apparaît comme la plus française des drogues. La campagne #jamaissansmoncochonou saura parler aux expatriés, s’échangeant de la charcuterie sous le manteau. Un « délit » courant pour la marque, qui parlait déjà du mal du pays dans sa campagne de 2013.

Peluche Cochonou

Parapluie Cochonou

Flûte Cochonou

Feutres Cochonou

Chien Cochonou

Valise Cochonou

Tuba Cochonou

Radio

Pompe Cochonou

Pistolet Cochonou

Crédits

News Scan Book

1

2

3

4

5

Précédent Suivant