Une personne transgenre au Brésil vit deux fois moins longtemps que la moyenne

Par Jules S. le 15/05/2019

Non, ce n’est pas un phénomène naturel.

La durée de vie moyenne de la population brésilienne étant de 70 ans, le calcul est vite fait : 35 ans d’espérance de vie moyenne pour une personne trans, c’est peu. Une information difficile à croire, qui traduit d’un excès de violence et de haine dans le pays.

Ce constat est le message principal d’une campagne réalisée par VMLY&R Sāo Paulo pour Athos, une plateforme d’informations LGBTQI. Réalisé par Luh Maza – l’un des scénaristes trans les plus en vogue au Brésil – ce film particulièrement émouvant raconte le quotidien éprouvant de Guto et Onika, un jeune couple transgenre brésilien.

Le studio de production Fauna à l’origine du court métrage a pris l’initiative de mettre en scène un vrai couple et non des acteurs. Une manière de retranscrire la réalité telle quelle, et d’insister sur un message rempli d’amour et d’humanité : #NoLoveShoulDieYoung.

News Scan Book

Une nouvelle voie pour les marques enseignes
Le Puy du Fou s’exporte en Espagne

1

2

3

4

5

Précédent Suivant