Volvo partage 40 années de recherches sur l’accidentologie avec ses concurrents

Par Jules S. le 27/03/2019

Faire de la sécurité l'objectif numéro un.

Depuis quelques années, Volvo communique sur un objectif bien précis : réduire à 0 le nombre d’accidents mortels dans ses voitures d’ici 2020. En 2017, la marque présentait son modèle XC60 et confirmait sa promesse de faire de la sécurité son objectif principal.

Fin 2018, le constructeur automobile invitait dans ses usines plusieurs journalistes du monde entier pour réaffirmer ses positions et montrer l’évolution de ses technologies. Cette fois-ci, il était question du XC90 qui résumait à lui seul “la capacité de Volvo à produire des véhicules dotés de multiples et innovants dispositifs de sécurité”.

Aujourd’hui, la marque reprend la parole et présente l’Initiative E.V.A (Equal Vehicles for All). D’après elle, les femmes seraient moins protégées que les hommes dans la plupart des véhicules. Cette situation serait due aux crash-tests effectués par les constructeurs, basés dans la très grande majorité sur des mannequins aux proportions masculines.

Pour lutter contre cette inégalité, le constructeur suédois collecte depuis plus de 40 ans des données d’accidentologie, afin de déterminer ce qu’il se passe réellement lors d’une collision. Il constate que ces statistiques représentent femmes et hommes équitablement. Selon lui, les essais préalables doivent donc être le reflet de cette équité. Le but principal de cette opération est de partager le fruit de ces recherches avec l’ensemble des constructeurs automobiles dans le monde. Volvo souhaite contribuer activement à l’amélioration de la sécurité qu’offrent tous les véhicules, y compris ceux de ses concurrents. Tant pis pour l’avantage compétitif, et tant mieux pour la sécurité routière !

Témoignage de survivants

News Scan Book

#AllezJeanMi au Marathon de Paris - Colizey

1

2

3

4

5

Précédent Suivant