Une marque de moto recycle ses pneus en encre de tatouage

Par Céline M. le 18/07/2017

La culture du tatouage chez les motards à son apogée.

Accompagnée de l’agence Team One basée à Los Angeles, la première entreprise de motos des Etats-Unis, Indian Motorcycle, dévoile une campagne inédite. Pour cette opération inédite, la marque a collaboré avec le tatoueur Franco Vescovi afin de créer la première encre de tatouage stérile issue d’un burnout – une figure qui consiste à faire déraper les roues avant ou arrière – réalisé par le pilote professionnel Carey Hart. Le jeune homme s’est ainsi fait graver sur sa peau le nom de son fils.

Par cette opération unique, la marque a souhaité créer un lien fort et émotionnel avec les “bikers”, dont les tatouages font partie des codes depuis des décennies. Mais au fond, n’y a-t-il pas quelque chose de trop intime dans le fait de se faire tatouer, pour inviter une marque dans ce processus ?

News Scan Book

Biocoop : le glyphosate, ça va
La marque employeur du Groupe TF1

1

2

3

4

5

Précédent Suivant