+15,5% pour la publicité digitale en France selon l’Observatoire de l’e-pub SRI

Par la Réclame le 12/07/2018

Le numérique ne connait toujours pas la crise.

Ce matin s’est tenue la 20e édition de l’observatoire de l’e-publicité réalisé par PWC présentée par le SRI en partenariat avec l’UDECAM.

L’information principale de cette rétrospective de la première partie de 2018 ? La publicité digitale poursuit son expansion rapide. Les dépenses publicitaires digitales se sont en effet établies à 2,26 milliards d’euros en France durant les 6 premiers mois de l’année 2018, soit une augmentation de 15,5% par rapport au premier semestre 2017. Cette accélération permet au digital d’accentuer sa place de média leader en termes d’investissements publicitaires.

Les sources de croissance

L’étude souligne les réalités diverses derrières ses chiffres. Si le document souligne que le digital reste le premier média, même après la réallocation des contributions numériques au médias historiques, il est important de souligner l’explosion du display, porté par les réseaux sociaux.

– Le search a crû au premier semestre de 8,5% mais perdu trois points de part de marché pour s’établir à 47%.
– Le Display sur les réseaux sociaux a quant à lui explosé de près de 62% pour se fixer à 20% du marché.
– Les investissement dans les deux ensembles que sont le Display hors Social et l’ensemble des autres leviers ont augmenté de 6% chacun pour se fixer respectivement à 17% et 16% des parts de marché.

L’explosion des investissements sur les réseaux sociaux

L’observatoire de l’e-pub s’est concentré sur les investissements liés à la publicité sur les réseaux sociaux. Ils ont en effet pris une place considérable dans les investissements, apportant une croissance importante notamment au display. Il faut toutefois bien noter à la lecture des chiffres que l’étude ne considère pas YouTube comme un réseau social. Fait important, les réseaux sociaux sont devenus le premier poste d’investissement Display avec 51% des PdM.

De plus les réseaux sociaux favorisent le développement du display vidéo, puisque sur les réseaux sociaux les investissements ont augmenté de près de 120% par rapport au premier semestre 2017. Les investissements vidéo ont également augmenté hors des réseaux sociaux, alors que dans le même temps ils ont diminué de près de 4% pour le display classique et audio.

Le mobile

La publicité mobile poursuit également sa croissance puisque les investissement en search et en display sur mobile représentent désormais plus de la moitié du total. L’observatoire estime par ailleurs que le mobile représente aujourd’hui 76% des visites de sites. De ce fait, le mobile est devenu le premier support pour la vidéo et a dépassé le desktop en terme d’investissements display.

Les prospectives

Le déplacement vers un modèle d’achat programmatique

Le corollaire au développement de l’e-pub sur mobile et sur les réseaux sociaux est le transfert des investissements vers le programmatique. Le constat est également valable en hors réseaux sociaux avec une croissance des investissements en programmatique de 25,3% alors qu’ils diminuent dans le même temps de 7,8% en hors programmatique.

Omniprésence du duopole Google – Facebook

Lors de la conclusion, l’observatoire insiste sur le rôle du search et des réseaux sociaux (comprendre Google et Facebook essentiellement) dans la croissance du digital. Comme lors des éditions précédentes, ce quasi duopole représente 92% de la croissance des investissements. De plus, les intervenants ont insisté sur le potentiel que représentent les assistant vocaux. Si ils sont encore marginaux en France, il représentent en effet un marché de 1,6 milliard de dollars aux États-Unis, soit près de 2% des investissement dans la publicité digitale.

News Scan Book

1

2

3

4

5

Précédent Suivant