Personal branding des dirigeants : n’en sommes-nous qu’au début ?

Par Xuoan D. le 12/04/2021

Temps de lecture : 1 min

Rosapark lance une nouvelle offre : Rosa Rise.

31 % des utilisateurs de Twitter en France suivraient au moins un compte de PDG ou de haut(e) dirigeant(e), d’après une étude Harris Interactive de juillet 2018. Ce pourcentage peut paraître colossal. Il s’explique probablement par le fait que les médias sociaux sont avant tout des réseaux de personnes, où l’incarnation est reine plutôt que l’institution.

Face à un tel potentiel, l’agence Rosapark dévoile en exclusivité pour la Réclame sa nouvelle offre : Rosa Rise.

Le “Personal et Social branding” de Rosa Rise vise les dirigeant(e)s et directions marketing des clients de l’agence. Au menu, un accompagnement pour des audits et de la visibilité RP, des prises de parole dans les médias et sur les réseaux sociaux, du média training ainsi que de la formation sur les bonnes pratiques des réseaux sociaux.

Pourquoi une agence créative multiprimée comme Rosapark propose-t-elle désormais du personal branding ? Est-ce différent de faire parler d’une marque ou d’une personnalité ? Est-ce au fond une évolution nécessaire des métiers du marketing et de la communication ?

Dans cette nouvelle interview minute, Lauren Weber-Staricky, directrice de la communication, responsable de Rosa Rise, et Jean-Patrick Chiquiar, co-fondateur de l’agence, nous décrivent le champ des possibles ouvert par cette convergence entre créativité, RP et social media.