Les rédacs de Rosapark tournent au biogaz

Par Alexandre D. le 21/02/2018

C'est sans risque pour la santé.

Avec la transition énergétique, le gaz renouvelable ou biogaz est désormais plus que d’actualité, et selon l’Ademe (l’agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie) dans une étude publiée le 30 janvier, la France pourrait même produire 100% de gaz renouvelable d’ici 2050. Mais comment vendre cette nouvelle énergie aux Français après avoir vendu pendant des années le tout électrique ? En France les deux filiales de ENGIE, GRTgaz fondée en 2005 et GRDF (Gaz Réseau Distribution France) fondée en 2008 se démarquent dans leur communication. En octobre, GRTgaz dévoilait un film imaginé par DDB° Paris dans lequel le fournisseur faisait état des avantages du gaz renouvelable au travers d’une galerie craftée en images de synthèse : « La galerie des possibles ». Aujourd’hui c’est avec l’agence Rosapark que GRDF présente son offre et tente d’informer les Français au sujet du biogaz.

À l’inverse de son « concurrent », GRDF choisit l’affichage et dévoile une série de prints visant à faire évoluer la perception qu’ont les Français du gaz, encore trop souvent considéré comme une énergie passéiste et épuisable. Soutenue par la signature : « Choisir le gaz, c’est aussi choisir l’avenir », la campagne comporte sept visuels déployés nationalement, en presse, affichage et digital, et plus tactiquement autour du Salon de l’agriculture (du 24/02 au 4/03), car les selon le Ministère de la Transition écologique et solidaire, la méthanisation dépendrait à 90% des matières agricoles. Malgré une direction artistique « moyennement » lisible, la campagne est portée par de belles accroches qui cassent les codes du secteur. De quoi réussir à capter l’attention des Français sur ce sujet d’avenir. Au delà du fait qu’un MWh de biogaz coûte encore 130€ contre 86€/MWh pour du gaz naturel.

News Scan Book

BlaBlaCar : partout où il y a une route

1

2

3

4

5

Précédent Suivant