Head of Design Thinking : c’est quoi son job ?

Par Claire D. le 27/04/2017

Avec ''C'est quoi son job ?'', focus sur les métiers qui feront la com de demain.

Des produits aux interfaces, le design est partout. Quelle que soit son application, il répond toujours à un objectif phare : l’optimisation. Et si l’on appliquait la discipline à l’organisation du travail des agences ? C’est là le défi de Delphine Ledue, Head of Design Thinking et UX chez Nurun Paris, qui nous dévoile les enjeux de son poste.

Qu’est-ce qu’un.e Head of Design Thinking ?

Fondamentalement, il s’agit d’une personne qui a une vision optimiste de l’avenir et de ce que l’empathie et la créativité peuvent apporter au monde en termes d’impact, que ce soit économique ou social. Ensuite, au sein de son organisation, c’est celui qui porte la culture et la philosophie de la pensée design. C’est d’abord un évangéliste qui conseille et apprend aux autres à adopter un regard différent sur les choses, à utiliser les méthodes et outils associés à cette démarche, afin qu’ils soient bénéfiques pour le projet et créateurs de valeur. C’est ensuite un entre/intrapreneur qui met le design (au sens anglo-saxon du terme) au coeur du projet et permet de poser un cadre où les concepteurs sont libres d’exprimer tout le potentiel de leur discipline. Il a pour ambition de rendre le design influent dans la stratégie, dans les solutions mises en oeuvre, et au sein de l’organisation dans son ensemble.
 
Comment devient-on Head of Design Thinking ?

Il n’y a pas de règle. Et même si on voit apparaître, en France, des formations comme le transfuge de la D. School de Stanford (affiliée à l’ l’École nationale des ponts et chaussées), il n’y a pas de formation qui débouche directement sur ce poste.

Des profils venant de l’ingénierie, de l’architecture ou du design (produit, digital) peuvent pratiquer le design thinking. En tous les cas, il faut avoir développé des compétences en design centré sur l’humain (HCD), et sur le management de l’innovation mais aussi disposer de solides connaissances en digital, ainsi qu’une bonne sensibilité business.
 
Sur quels types de projets intervient un.e Head of Design Thinking ? Et à quel moment ?

Il s’agit d’une méthode de management de l’innovation, donc cela concerne l’intégralité du processus. On peut y faire appel dès le démarrage d’un projet. Les types de projets concernés sont multiples : dès qu’il y a la volonté de création d’un nouveau produit, service ou système, on peut mettre en place la méthode et les activités de la pensée design.
 
Un conseil pour devenir un.e bon.ne Head of Design Thinking ?

Pour devenir un bon « design thinker », au delà de la théorie et de la pratique, je dirais qu’il est important de :
– Faire preuve de curiosité, s’intéresser à tous les domaines,
– Observer et apprendre à se mettre à la place de l’autre,
– Explorer, c’est-à-dire toujours aborder un sujet selon différents prismes en sortant des sentiers battus et en se méfiant de ses propres croyances,
– Rendre les choses tangibles par la modélisation,
– Ne pas avoir peur de la conduite du changement !
 
Vers quoi ce poste peut-il évoluer ?
On peut évoluer vers des postes dans l’innovation, dans la design strategy… Il y a un champs des possibles très larges, et tout dépend des compétences initiales et de la sensibilité de chacun !  

Vous êtes désormais convaincus que vous devez recruter un.e Head of Design Thinking pour votre agence ou entreprise ?

Publiez dès maintenant une offre sur la Réclame Emploi !

News Scan Book

Prospective 2020
Bouchara, décocorico !
À l’heure du lait

1

2

3

4

5

Précédent Suivant