Performance Manager : c’est quoi son job ?

Par Antoine D. le 09/03/2020 - Agence : Leo Burnett Paris

Avec "C'est quoi son job ?", focus sur les métiers qui feront la com de demain.

Dans ce nouveau « C’est quoi son job ? », focus sur le métier de Performance Manager. Si l’intitulé n’y fait pas référence, la data est au cœur des préoccupations de ce poste, comme nous l’explique David Marie-Joseph, Performance Manager chez Leo Burnett Paris.
 

Qu’est ce qu’un/une Performance Manager en agence ?

David Marie-Joseph : Le Performance Manager est le garant d’une approche marketing data-driven ayant pour objectif l’optimisation des résultats. En effet, aujourd’hui, dans un monde de plus en plus digitalisé, nous disposons de données qui nous permettent de prendre des décisions éclairées.
 

Sur quels types de projets intervient un/une Performance Manager ? Et à quel moment ?

D.M.J. : Au sein de Leo Paris, en tant que Performance Manager, je suis amené à contribuer à tous les projets que mène l’agence pour ses clients dès qu’une mesure est nécessaire pour mieux comprendre une situation. Le périmètre d’intervention est en évolution constante et le champs d’application des analyses dépasse le cadre de la donnée digitale. A titre d’exemples : Dans le cadre des compétitions, j’effectue un panorama digital de l’annonceur et de son secteur afin de nourrir les réflexions stratégiques qui aboutiront à la proposition finale. Quand il s’agit de concevoir des dispositifs digitaux qui doivent servir un objectif de conversions, je réalise sur la base des performances passées des simulations sur l’intégralité de la customer journey. Ces simulations prennent en compte l’ensemble des touchpoints et des leviers. Elles permettent dans un premier temps de challenger les premiers partis pris et ensuite d’optimiser en temps réel les performances du dispositif.

Au quotidien, sur les assets digitaux que nous gérons pour le compte de nos clients, nous utilisons la méthodologie CRO (Conversion Rate Optimization) avec la mise en place de tests A/B ou multivariés pour optimiser toutes les étapes du parcours client. Nous concevons aussi des outils de pilotage qui s’appuient principalement sur de la data visualisation. Afin de pouvoir réaliser toutes ces missions, en amont nous avons contribué à la définition des KPI’s, à l’identification des indicateurs pertinents mais surtout à la collecte de données et à leur structuration au sein de notre écosystème analytique (base de données, outils webanalytics, …). Enfin, par nos études et analyses réconciliant des données issues de sources diverses, nous apportons un décryptage des performances sans perdre de vue le contexte.
 

Comment devient-on Performance Manager ?

D.M.J. : Il n’y a pas un parcours type pour devenir Performance Manager, parce qu’il s’agit d’un rôle nouveau qui additionne plusieurs compétences du marketing digital où la data se place au centre des problématiques. A mon sens, il est important qu’un Performance Manager ai pu consolider des compétences en matière d’acquisition de trafic et de webanalytics. Et tout cela au contact d’équipes techniques pour développer sa compréhension des problématiques techniques du digital. Pour résumer, un Performance Manager est collaborateur senior qui au travers de son parcours a accumulé expérience et expertise pour comprendre afin d’agir.
 

Un conseil pour être un/une bon/bonne Performance Manager ?

D.M.J. : Pas un conseil, mais plutôt :
– Etre curieux.
– Etre pédagogue.
– Et surtout être rigoureux parce qu’il en va de sa crédibilité envers les autres contributeurs.
 

Quels sont les enjeux et difficultés de ce poste ?

D.M.J. : L’enjeu principal est de replacer la donnée au centre de toutes les décisions. La première difficulté est de faire comprendre que le Performance manager ne « sort pas un « chiffre », mais produit une analyse à partir de données chiffrées où le subjectif n’a pas sa place. La seconde est que les clients ont un niveau de maturité sur le sujet très hétérogène, et il faut par conséquent s’adapter à leurs outils et leurs données, qui sont très variables.
 

Quel est le salaire d’un/une Performance Manager ?

D.M.J. : Le niveau de rémunération sur ce type de profil senior est équivalent à celui d’un Product Manager ou d’un Manager Digital.
 

Vers quoi ce poste peut-il évoluer ?

D.M.J. : Compte tenu de la dimension du poste et de sa séniorité, l’évolution naturelle à moyen/ long terme c’est une évolution vers des fonctions de Chief Digital Officer voire de Chief Data Officer.

News Scan Book

Correspondance ouverte entre les fondateurs de W

1

2

3

4

5

Précédent Suivant