Une étude pour mettre fin aux stéréotypes sur les millennials ?

Par Céline M. le 03/07/2017

Paresseux, sans futur et trop connectés : tout ce que les millennials ne sont pas.

Génération Y, Digital Native, Millennials tant d’appellations différentes pour designer les personnes nées entre 1980 et 2000. Une génération souvent victime des stéréotypes émis par la société « Génération très connectée, habituée à tout avoir en un clic et fainéante ». Afin de dresser un portrait plus « réaliste » des Millennials, La Chose en partenariat avec BVA dévoile une étude réalisée auprès de 2114 jeunes âgés de 13-30 ans. Quels attachements ont-ils vis-à-vis du digital et des médias sociaux ? Quels sont leurs rapports aux marques ? Quelle vision ont-ils de l’avenir ?

Stéréotype n°1 : ils se construisent dans l’opposition

Contrairement à l’écologie qui est au coeur des préoccupations pour 86% des Millennials, dont 37% qui pensent que la préservation de la planète est importante, en revanche, l’image politique pour les jeunes reste négativement perçue. En effet, 80% d’entre eux, se sentent incompris par les hommes et femmes politiques. Très consciencieux du respect des traditions pour 73%, la génération Y voit une image positive de l’armée, la police et du maintient de l’ordre public français.

capture-decran-2017-07-03-a-10-09-03

Stéréotype n°2 : une génération Tinder et anti-famille

Ces dernières années ont vu naître des sites de rencontre comme Tinder ou encore Happn. Des sites de rencontres dans laquelle ont « switch » ou non pour rencontrer une personne. Même si l’arrivée de ses nouveaux moyens de rencontre a pris de la place dans notre société, les valeurs traditionnelles telles que le « mariage » et la « fidélité » restent perçues positivement chez les Millennials avec 78% et 91%. Une jeune génération qui souhaitent également trouver un équilibre parfait entre vie privée – vie professionnelle.

Stéréotype n°3 : ils n’ont plus foi en l’avenir

Contrairement à leurs prédécesseurs, les Millennials restent globalement optimistes concernant l’avenir, en particulier concernant leur vie privée, leur vie professionnelle mais aussi leur accès à un logement.

capture-decran-2017-07-03-a-11-29-34

Stéréotype n°4 : ils ne jurent que par le digital

S’ils sont perçus comme une génération hyper-connectée, adepte à leur smartphone et à leur ordinateur, les médias traditionnels comme la télévision à 42% et la presse écrite à 37% restent pour eux une source de confiance en matière d’informations contrairement aux réseaux sociaux qui ont une image plus négative (37%)

capture-decran-2017-07-03-a-12-33-37

Stéréotype n°5 : une génération fainéante

Et non de sensations, contrairement à ce que l’on pourrait penser ! les Millennials sont devenus les principaux acteurs, créateurs et producteurs de contenus. Ils se décrivent comme travailleurs à 39%, Responsables (38%) et Généreux.

Concernant leur rapport aux marques, les Millennials restent adeptes aux marques qui ont des vraies valeurs et qui ont marqué un point d’ancrage dans notre société : IKEA, LU, GOOGLE … mais parlent davantage de marques innovantes tels que Google, Facebook ou encore Snapchat. Un simple conseil pour toucher les Millennials ? rester authentique, transparent et cohérent.

capture-decran-2017-07-03-a-10-09-59

capture-decran-2017-07-03-a-10-10-10

News Scan Book

The Race d’EDF
L’histoire du logo Paris 2024

1

2

3

4

5

Précédent Suivant