Annonceurs : trouvez les meilleurs partenaires pour votre marque !

News de l'agence Havas Paris

Etude Havas Paris – Les relations investisseurs à l’heure des médias sociaux

21 janvier 2014

Les médias sociaux jugés encore peu crédibles par les grands investisseurs mondiaux mais crédités d’un rôle plus important à l’avenir dans le domaine des relations investisseurs et de l’information financière

Les agences de presse et la presse sont jugées comme les sources d’informations financières les plus fiables avec les sites corporate des entreprises

Havas Paris, agence leader de la communication financière en France et son réseau AMO, 1er réseau mondial de communication financière ont mené une étude auprès des plus grands investisseurs institutionnels mondiaux avec pour objectif de mesurer l’usage et l’influence des médias sociaux dans le domaine des relations investisseurs. A l’ère de l’information digitale, les directeurs des relations aux investisseurs des grandes entreprises internationales envisagent d’utiliser les médias sociaux dans les relations qu’ils entretiennent avec les investisseurs. Mais les grands investisseurs mondiaux, fonds de pension, assurances et sociétés de gestion d’actifs utilisent-ils les médias sociaux ? Et quelle crédibilité leur accordent-ils ?

Méthodologie- L’étude Havas Paris/AMO a interrogé par téléphone, au cours des mois de novembre et décembre 2013, un panel de 105 investisseurs institutionnels dans 12 pays (Allemagne, Canada, Espagne, Etats-Unis, France, Grande-Bretagne, Hong Kong et Chine, Italie, Pays-Bas, Pologne, Suède, Suisse) gérant un total de 3,83 trillions de dollars, parmi lesquels les dirigeants des principaux fonds de pension, assurances et sociétés de gestion d’actifs dans le monde. Une série de questions leur a été posée : quelles sont vos sources d’informations parmi les médias traditionnels (dépêches d’agences de presse, radio et télevision, presse écrite off line et on line), les sites corporate des entreprises et les médias sociaux (dont forums et blogs) ? Avec quelle fréquence les utilisez-vous ? Quelle crédibilité leur accordez-vous ? Consultez-vous les médias sociaux à titre professionnel et lesquels parmi LinkedIn, Twitter, Facebook, les blogs et forums d’investissement ? Pensez-vous que les médias sociaux vont jouer un rôle plus important à l’avenir ?

- Seuls 30% des grands investisseurs mondiaux interrogés consultent régulièrement les médias sociaux (13% très fréquemment et 17% fréquemment)

- Les forums d’investissement (39%), LinkedIn (34%) et les blogs financiers et d’investissement (32%) sont les plus consultés fréquemment ou très fréquemment, devant Twitter (22%) et Facebook (10%)

- 85% d’entre eux considèrent les médias sociaux peu crédibles et 16% les jugent inutiles dans le cadre de leur activité

- 50% des investisseurs français jugent les médias sociaux « non pertinents » contre 16% pour l’ensemble du panel

- 37% considèrent les médias sociaux – forums d’investissements et blogs inclus – comme une innovation bénéfique permettant une diffusion des informations plus directe et plus rapide

- 82% s’attendent à ce que les médias sociaux deviennent une source d’informations financières plus importante à l’avenir

- Les agences de presse demeurent une source d’informations financières très prisée. Les dépêches sont consultées très fréquemment et fréquemment par 81% d’entre eux et jugées fiables par 87%.

Les médias sociaux jouent encore un rôle mineur dans le domaine de relations avec les investisseurs, qui leur reprochent un manque de fiabilité. Tandis qu’un nombre croissant de grands groupes cotés envisagent d’utiliser les médias sociaux pour mieux communiquer avec leurs investisseurs, seulement 30% des grands investisseurs internationaux interrogés les consultent régulièrement quand 85% d’entre eux déclarent les considérer peu crédibles. Toutefois la plupart des investisseurs (82%) s’attendent à ce que ces médias sociaux deviennent une source d’information financière plus importante à l’avenir.

Plus du tiers des investisseurs internationaux interrogés (37%) considèrent les médias sociaux – forums d’investissements et blogs inclus – comme une innovation bénéfique permettant une diffusion des informations plus directe et plus rapide. Un tiers d’entre eux (33%) considère également que ces sites ont un rôle de veille et d’alertes utile, en particulier lors de périodes exceptionnelles telles que les offres publiques ou les courses aux procurations.

Néanmoins, les investisseurs sont peu nombreux à les consulter fréquemment (30%). Ils sont même un petit nombre à ne pas s’y intéresser du tout : 16% d’entre eux considèrent qu’ils sont inutiles dans le cadre de leur activité.

L’écrasante majorité des investisseurs institutionnels utilise fréquemment et très fréquemment les agences de presse pour obtenir leurs informations (91%) suivies par la presse off line et on line (89%) puis par la radio et la télévision (45%). Les sites internet corporate des entreprises ont également leur faveur (67%). Les nouveaux médias arriventquant à eux en queue des consultations (30% seulement). Les investisseurs interrogés sont presque unanimes à considérer les dépêches d’agences de presse plus fiables que les journaux, la radio, la télévision ou les médias sociaux. 87% d’entre eux pensent que les dépêches d’agences sont globalement fiables, devant la presse off line et on line (79%) mais ils ne sont plus que 17% à créditer les médias sociaux d’une telle fiabilité. Les sites corporate des entreprises remportent également une vraie crédibilité (92%), loin devant la radio et la télévision (54%).

Les médias sociaux les plus fréquentés à des fins professionnelles sont les forums d’investissement (39% les consultent fréquemment et très fréquemment), LinkedIn (34%) et les blogs financiers et d’investissement (32%). Seuls 22% d’entre eux consultent Twitter, fréquemment ou très fréquemment, pour des raisons professionnelles et 10% consultent Facebook.

Les investisseurs institutionnels françaisse distinguent par rapport à leurs homologues étrangers en se montrant plus sceptiques. Ils sont seulement 10 % à consulterles médias sociaux régulièrement (contre 30% pour l’ensemble du panel) mais ils sont surtout 50% à juger les médias sociaux non pertinents dans le domaine de la communication financière contre 16% pour l’ensemble du panel.Ils sont enfin moins nombreux à reconnaitre le rôle croissant des nouveaux medias dans les années à venir (70% vs 82% pour le panel total).

Les Investisseurs institutionnels françaisse fient en priorité à la presse off line et on line : 30% considèrent cette source toujours fiable quand 70% la jugent globalement fiable ; source qu’ils consultent fréquemment pour 90% d’entre eux. Les dépêches d’agences de presse recueillent également un bon score (80% les jugent fiables et 80% les consultent fréquemment), loin devant la radio et la télévision (50% les jugent fiables et 50% les consultent fréquemment). Les sites corporate des entreprises affichent également un solide crédit (100%), consultés fréquemment et très fréquemment pour 70% d’entre eux. Parmi les réseaux sociaux, rarement consultés à des fins professionnelles, c’est le réseau LinkedIn qui arrive en tête (50%) suivi par Facebook (30%).

« Bien que les investisseurs institutionnels ne consacrent pas encore une grande partie de leur temps aux réseaux sociaux, ils les créditent d’une plus grande influence à l’avenir et d’un rôle plus important aux côtés des autres outils de communication financière des entreprises. Les professionnels des relations investisseurs devront sans nul doute intégrer ces nouveaux médias dans la stratégie de communication globale de leur entreprise.» pronostique Charles Fleming, Partner de l’agence Havas Paris.

A propos de l’agence Havas Paris et du réseau AMO

Havas Paris (réseau Havas Worldwide) est une agence de communication parmi les leaders en France. Présidée Agathe Bousquet et Christophe Coffre, co-Président en charge de la création, elle mène des missions globales, créatives, digitales et internationales pour le compte d’environ 300 clients, grandes entreprises, associations et institutions.Agence de communication globale au service de toutes les dimensions de la marque, Havas Paris est notamment leader dans le domaine de la communication financière en France. Elle accompagne les entreprises et leurs dirigeants dans leurs communications récurrentes, opérations de croissance externe, introductions en bourse, assemblées générales et communication de crise, en France mais aussi à l’international avec l’appui du réseau AMO, dont elle est membre fondateur.

AMO, 1er réseau mondial de communication financière rassemble quelques 900 professionnels dans le monde et fédére les meilleures agences PR et de communication financière des grandes places d’Europe, d’Asie et des Amériques : Havas Paris en France, The Abernathy MacGregor Group aux Etats-Unis, Maitland au Royaume-Uni, Hering Schuppener Consulting en Allemagne, Llorente & Cuenca en Espagne, en Amérique Latine et en Chine, Hirzel.Neef.Schmid.Counselors en Suisse, SPJ aux Pays-Bas, Porda Havas en Chine, Ad Hoc Communication Advisors en Italie, NBS en Pologne et Hallvarsson & Halvarsson en Suède. Leaders sur leur marché domestique, les agences AMO accompagnent de nombreuses entreprises du S&P 500, FTSE 100, Dax 30, du CAC 40 et de l’IBEX 35.

Conseil de 243 opérations de fusions/acquisitions transfrontalières en 2013 pour une valeur totale de 359,4 milliards de dollars, AMO conforte sa place de n°1 mondial des agences conseils en communication (en nombre et en valeur) dans le classement de Mergermarket 2013.