L’assistant vocal de Google ruine les grands classiques du cinéma

Par Jules S. le 26/02/2019

Attention, alerte parodie.

Dans son dernier spot intitulé “Let’s Go to the Movies”, s’affiche littéralement “dans le thème” en présentant sa nouvelle campagne à la cérémonie des Oscars. Événement propice à l’audimat pour les marques, le géant du web profite de l’occasion pour présenter ses dernières innovations à travers son assistant vocal : le “Home Hub”, “Home Mini” et le “Pixel 3”.

L’opération présente plusieurs scènes de films plus ou moins cultes, dans lesquelles les acteurs s’amusent à régler leurs problèmes en s’adressant directement à l’assistant vocal. On assiste alors à un Dave de 2001, l’Odyssée de l’espace s’adressant à Google pour ouvrir la porte de son vaisseau, à Stu de Very Bad Trip, demandant de lui montrer les photos de la soirée de la veille, ou encore au fameux serial-killer de Scream, qui visiblement n’échappe pas aux caméras de surveillance retransmises par l’IA.

L’entreprise déploie également une autre publicité dans laquelle elle parodie cette fois-ci Psychose, d’Alfred Hitchcock. Ni plus ni moins, on assiste à l’intrigue de chacune de ces scènes réduite à néant à cause – ou grâce à – la réactivité de la technologie Google.

Ce n’est pas la première fois que la firme de la Mountain View communique en croisant ses produits avec l’univers cinématographique. En décembre dernier, elle présentait ses enceintes connectées aux côtés de Macaulay Culkin, connu pour son rôle dans Maman, j’ai raté l’avion. L’acteur rejouait alors des scènes du long-métrage à l’occasion d’une pub de Noël.

Avec cette campagne, Google signe un spot réfléchi et exploité au bon moment, où il fait la promotion de ses dernières innovations en surfant sur l’actualité.

News Scan Book

1

2

3

4

5

Précédent Suivant