Louis XIII détient une chanson de Pharrell que l’humanité n’entendra jamais

Par Thibault D. le 17/11/2017

A moins de sauver la planète.

La marque de cognac français Louis XIII s’est associée à Pharrell Williams pour composer une chanson qui ne pourra être écoutée que dans 100 ans. Cette dernière a été gravée dans un disque vinyle fait d’argile. Pour éviter sa détérioration, il a été placé au siège français de la société, dans un coffre-fort spécialement conçu à cet effet. Seule faiblesse de ce dernier ? L’eau. Si du liquide venait à pénétrer le coffre, le précieux vinyle serait détruit. L’idée a été imaginée par Fred & Farid New York et consiste à interpeler le spectateur sur les incertitudes de notre avenir face aux effets du réchauffement climatique et de la montée des eaux.

Louis XIII s’est déjà faite connaître pour une campagne similaire. En 2015, c’était un film avec John Malkovich qui avait été scellé dans un coffre hermétique pour ne plus être regardé avant le 18 novembre 2115. L’objectif de ces campagnes est à chaque fois de rappeler qu’en tant que producteur de cognac, Louis XIII est obligée de regarder vers l’avenir et d’accompagner le processus de vieillissement de ses luxueux breuvages. Mais cette fois, avec Pharrell Williams, la marque associe son image à la cause environnementale en présentant la chose sous un nouvel angle : y aura-t-il encore quelqu’un pour écouter de la musique et boire de l’alcool dans 100 ans ?