Les animaux d’un zoo se mettent aux boomerangs sur Instagram

Par Jules S. le 12/02/2019

Non, ils ne font pas cela pour s’amuser.

Aujourd’hui, les zoos sont loin de faire le bonheur de tout le monde. Si certains les apprécient comme de simples lieux touristiques , d’autres les perçoivent comme de véritables prisons. Avec cette campagne, l’association Bite Back compte bien faire pencher la balance du côté de ses convictions.

Aux côtés de l’agence , l’Organisme de Défense des Droits des Animaux décide de filmer les “attractions” d’un zoo souffrant de “zoochosis”, une maladie mentale souvent contractée par les animaux captifs, et de les poster en story sur Instagram. Élément important, cette maladie se caractérise par des troubles physiques et psychologiques répétitifs. Littéralement, nous avons l’impression d’assister aux “boomerangs” d’Instagram lorsque l’on observe ces animaux.

Ici, l’idée est clairement d’utiliser cette comparaison pour afficher aux internautes la tristesse de cette maladie et les conditions qui l’engendre : “Non, ceci n’est pas un boomerang, c’est un animal en captivité qui souffre” affichent les stories du compte Instagram Bite Back. L’opération a été soutenue par un plan média géolocalisé à destination des visiteurs d’un zoo Belge sur Instagram, diffusant les stories en sponsorisé. De quoi confronter en direct le public avec les symptômes pas forcément visibles des animaux.

Avec cette opération, Bite Back parvient à toucher un large public en utilisant les codes digitaux actuels des réseaux sociaux. Un moyen aussi efficace qu’inattendu de dénoncer les conséquences que provoque l’enfermement d’un animal.

News Scan Book

 #SimplyYou #MakeYourAwesomeCover
Les bons jours artisans de Loxam
Comment créer une Story réussie ?

1

2

3

4

5

Précédent Suivant