Ubisoft fait dans le social avec les personnages secondaires de jeux vidéo

Par Élodie C. le 18/10/2018 - Agence : DDB Paris

Vis ma vie de PNJ.

Il y a bien des manières de promouvoir un jeu vidéo, celle choisie par Ubisoft et DDB Paris est en tout point originale. Jugez plutôt :

« Une fois n’est pas coutume, notre histoire ne parle pas de héros, et encore moins de méchants. Ni même de second rôle. Aujourd’hui on veut vous parler de ceux qu’on bouscule, qu’on loote, qu’on arnaque, qu’on vole, qu’on tue. Ceux qui n’ont pas de quête, ou pire, ceux qui n’ont qu’une seule ligne de dialogue qu’ils répètent inlassablement. Aujourd’hui on va vous parler des PNJ. Enfin, les PNJ vont vous parler. » PNJ ? Les personnages non-joueurs dans un jeu vidéo, les figurants si vous préférez. Que serait GTA sans quelques passants à écraser ou avec lesquels se bagarrer ?

My Life as a NPC (que l’on peut traduire par Ma vie comme personnage non joueur) prend le parti de donner la parole à ses personnages chahutés, sans qui un jeu vidéo paraîtrait bien vide. Du 17 au 23 octobre, les PNJ prennent la parole sur les comptes Instagram et Facebook du jeu vidéo Assassin’s Creed. Une opération sociale où l’on pourra croiser « un berger, une courtisane, un spartiate, un acteur, et d’autres personnages issus d’Assassin’s Creed Odyssey ». Ces derniers raconteront leur vie avec « humour et dérision ». C’est le studio Make Me Pulse qui a relevé ce défi technique en utilisant « de nouvelles technologies de mockap » afin de rendre ses personnages « plus vrais que nature ».


Ubisoft sort des codes de la promotion classique pour emprunter des chemins détournés afin d’évoquer l’édition Odyssey. Par le format choisi, les stories, la firme touche autant son public que de potentiels nouveaux joueurs. My Life as a NPC offre ainsi une nouvelle porte d’entrée vers le jeu vidéo.

News Scan Book

Les tendances du Websummit 2018
Le #WeekEndUltraDoux de Garnier

1

2

3

4

5

Précédent Suivant