Burger King milite pour la neutralité d’Internet avec des Whoppers

Par Alexandre D. le 25/01/2018

Quand un fast-food se met à la slow-food.

Tout d’abord, rappelons ce qu’est la neutralité du net. C’est un principe qui garantit aux internautes un accès égalitaire, sans discrimination à n’importe quel type de contenu diffusé sur Internet. C’est-à-dire que l’internaute ait choisi de regarder une série sur Netflix, de lire un article sur la Réclame, ou de regarder une vidéo de chat, le FAI doit délivrer le même débit d’accès à l’information. Sans neutralité, les FAI pourraient par exemple vendre des abonnements plus ou moins chers en fonction du débit, mais surtout favoriser certains sites par rapport à d’autres. En un mot : scandaleux. La neutralité du net est un principe fondateur d’Internet.

Le 14 décembre, les États-Unis ou plus précisément la Commission fédérale des communications (FCC) a mis fin à ce grand principe. Afin de rendre un peu moins abstraite cette loi pour le commun des mortels, Burger King a choisi de l’expliquer avec des Whoppers. Les clients ont alors été invités à payer 25,99$ pour un Whopper servi rapidement contre 4,99$ pour un service plus lent. L’agence David Miami à l’origine de l’opération a pris un malin plaisir à changer le nom des menus en Hyperfast MBPS ou Slow MBPS (Making burger per second).

Bien que le format stunt soit démodé, Burger King le remet au goût du jour pour permettre au plus grand nombre de comprendre l’absurdité de cette loi. Uniquement à destination des réseaux sociaux, ce stunt renvoie ses spectateurs à une pétition change.org pour sauver Internet. Pour l’instant la France n’est pas menacée par une loi de la sorte, cependant, et même si l’Europe ne semble pas aller dans cette direction, les États-Unis restent un des grands influenceurs du monde numérique. Affaire à surveiller de près.

News Scan Book

La stratégie digitale de Nunchi

1

2

3

4

5

Précédent Suivant