Streaming et fesses font bon ménage avec ces sous-vêtements

Par Iris M. le 02/05/2023

Temps de lecture : 2 min

Une nouvelle sorte de projection 3D.

Ce n’est pas nouveau, le temps que nous passons face aux écrans augmente. Avec lui, le temps passé en pleine interaction sexuelle diminue. Pour tenter d’empêcher que l’acte sexuel ne perde encore plus de ses acteurs et pour augmenter la fréquence de celui-ci, les streaming undies ont été créés. Inventés par Maison Pixel, marque inspirée par un rêve de son créateur à la suite d’une session de gaming intense, cette marque de sous-vêtements ne propose que des petites tenues pixellisées faites pour plaire aux geeks.

Dans sa dernière campagne, imaginée par l’agence Atlantic New York, la marque met en avant ce nouveau produit disponible sur son site. Ces sous-vêtements uniques en leur genre rendent possible à leur possesseurs de visionner du contenu via leur téléphone sur le vêtement en question, à la manière de fonds verts instantanés. Et plutôt que d’utiliser des acteurs pour jouer dans cette publicité, l’agence et la marque ont fait le choix de mannequins en plastique (oui, ceux que nous voyons dans chaque vitrine de magasin). Difficile de croire que ces figures inanimées puissent mettre en avant un produit aussi bien qu’un humain, et pourtant, cela a du sens pour un produit qui s’adresse à une cible qui pourrait se désintéresser du réel et de ceux qui l’entourent.

Il semblerait que la marque ait vu la difficulté de pousser ses consommateurs à diminuer leur temps d’écran (son créateur ayant été un gamer, cela a pu aider), et a donc pris le parti de tenter d’éveiller les désirs sexuels de ceux-ci à travers ces mêmes écrans. C’est une drôle d’idée, mais il faut avouer que le look de ces sous-vêtements est unique, faute de pouvoir plaire à tous.

News Scan Book

Sanytol, Ça Nytol !

1

2

3

4

5

Précédent Suivant