Diffusion de la presse : la dramatique chute continue en 2023, seule la presse quotidienne nationale résiste

Par Iris M. le 29/04/2024

Temps de lecture : 6 min

Avec en prime les lauréats de la cérémonie des étoiles !

Il y a quelques jours, nous vous dévoilions l’étude OneNext Global S1 2024 de l’ACPM. Pour rester dans le thème de la presse, voici ceux de l’étude de la 34ᵉ édition de l’Observatoire de la Presse et des Médias de l’ACPM. Celui-ci dévoile tous les chiffres de l’année 2023, de quoi aider à prédire ce qu’il en sera de l’année de 2024… un avenir qui ne parait pas brillant au vu de l’évolution des chiffres depuis 2022.

EN 2023, ce sont 2,4 milliards d’exemplaires en diffusion France payée qui ont été diffusés à travers le pays, soit 4,4 % de moins qu’en 2022. Chaque jour, cela équivaut à la diffusion de 7 millions d’exemplaires. Les sites et les applis des médias, quant à eux, ont enregistré 67 millions de visites journalières. 

Presse payante grand public et professionnelle : 

La diffusion individuelle représente 92 % de la diffusion France payée :

La presse payante grand public : 

La presse grand public représente 99 %  de la diffusion de la presse, et est composée de 450 titres. Ceux-ci se sont comptés au nombre de 2,4 milliards d’exemplaires, dont 722 millions de versions numériques. Les sites et applis de presse ont enregistré 23 milliards de visites tous supports, dont 20 milliards en mobile, asseyant une fois de plus le règne du téléphone portable. 

Cependant, la diffusion France payée baisse par rapport à l’année précédente de 4 %.

La presse quotidienne nationale : 

Quant à elle, la presse quotidienne nationale diffusée, elle, est l’une des rares familles de presse à voir une évolution positive. Elle continue à progresser en gagnant +1,6 % d’exemplaires diffusés (441 millions) sur 1 an (vs 2,6 en 2022), ce qui marque un ralentissement de sa croissance, mais pas une décroissance. C’est l’une des rares à pouvoir s’en vanter. 9 titres composent cette famille, et enregistrent 20M de visites par jour sur leurs sites et applications, pour 7 milliards sur toute l’année (dont 6 sur mobile). Au total, 1,5 million d’exemplaires payants sont parus en 2023, dont 1 million en version numérique. 

La presse quotidienne régionale & 7ᵉ jour : 

Concernant la presse régionale et 7ᵉ jour, 6 millions d’exemplaires ont été vendus en moyenne par parution, pour une famille composée de 52 titres. Leurs sites et applis enregistrent 24 millions de visites par jour, une progression de 3 % comparé à 2022. Sur l’année, cela équivaut à 1,1 milliard d’exemplaires, dont 222 sont numériques. Quant à la fréquentation, ceux-ci ont enregistré 9 milliards de visites tous supports, et 8 milliards en mobilité. 

La presse quotidienne régionale subit une baisse importante dans son évolution annuelle par rapport à 2022. Il en va de même pour la presse quotidienne du 7ème jour. 

Quant à elle, la presse quotidienne générale baisse de 2,6 %. 

La presse hebdomadaire régionale : 

Cette presse concerne 142 titres, et 42 millions d’exemplaires vendus en France en 2023. La fréquentation de leurs sites et applications progresse de 11,7 % en 1 an. Au total, ce sont 42,1 millions d’exemplaires qui ont été diffusés, pour 1,3 million en version numérique. C’est une presse qui semble attachée au format papier ! Néanmoins, parmi les 1,2 milliard de visites tous supports, 1,1 milliard restent en mobilité, soit 91 % en sites mobiles… qui ne l’auront pas pour autant empêché de perdre en croissance cette année.

La presse magazine : 

Cette presse représente 209 titres, pour 2,1 millions d’exemplaires diffusés en France chaque jour. 16,9 millions de visites sont enregistrées par les sites et les applis de manière journalière, soit 6 milliards de visites tous supports  sur l’année (5 milliards sur mobile). Sur l’année 2023, 783 millions d’exemplaires ont été diffusés, dont 181,3 en version numérique. Un chiffre en baisse par rapport à 2022, année ou la diffusion s’élevait à 829 millions d’exemplaires. 

La presse payante professionnelle : 

Composée de 57 titres, cette famille à vue 19,1 millions de ses exemplaires être acheté par un public professionnel qualifié en 2023, contre 20,1 en 2022. Chaque jour, les sites et applis dédiés ont enregistré 407 000 visites, soit 149 millions sur l’année, dont 80 millions en mobilité (54 %). À croire que les ordinateurs gardent  une belle partie de leur pouvoir chez les professionnels (46 %). Sur l’année, 19,1 millions d’exemplaires ont été diffusés, dont 5,5 millions en numérique. Voilà encore une presse attachée au papier ! 

Un attachement au papier qui ne l’empêchera pas de reculer cette année. 

La presse quotidienne gratuite d’information : 

Diffusée en 81 millions d’exemplaires en France en 2023, dont 35 millions en version numérique, les sites et applications de cette presse reçoivent 2,7 millions de visites chaque jour. Sur une année, cela équivaut à 993 millions de visites tous supports, dont 808 millions en sites mobiles. 

Les quotidiens nationaux comme ceux aux autres périodicités (dans l’ordre) n’ont pas non plus connu de succès en 2023 : 

Globalement, cette année est dure pour toutes les presses. 

Voici l’évolution de celles que nous n’avons pas traitées en détail :

  • – Presse hebdomadaire régionale (-5,7 %)
  • – Presse News (-4,3 %)
  • – Actualités générales et sociétés (+1,8 %, bravo, c’est l’une des rares)
  • – Presse people (-10,8 %, les people orchestrant désormais leur com’ en direct sur les plateformes ?)
  • – Presse de la Télévision (-5,7 %)
  • – Presse féminine (-6,1 %)
  • – Presse de la famille (-9,2 %)
  • – Presse des adolescents, de l’enseignement et de la pédagogie (-16,6 %, la faute au smartphone ?)
  • – Presse des enfants (-15,1 %, les gens n’aiment plus leurs rejetons ?)
  • – Presse de la cuisine (-3,9 %)
  • – Presse de la maison, de la décoration, du bricolage et du jardin (-9,3 %, en même temps avec tous ces tutos en ligne)
  • – Presse du voyage (-11 %, idem)
  • – Presse des sports (-1 %)
  • – Presse de l’automobile et de la moto (-10,1 %, en pleine électrification du parc)
  • – Presse de la photo, du cinéma, de la musique et des spectacles (-5,9 %)
  • – Presse des sciences, des connaissances et des découvertes (-4,1 %)
  • – Presse des jeux et mots croisés (-7,5 %, difficile de concurrencer Candy Crush)
  • – Presse de la chasse, de la nature et des animaux (-4,7 %)
  • – Presse des associations (-11,2 %, quoi, les bonnes actions n’intéressent plus les français ?)
  • – Presse agricole (-4,9 %)
  • – Presse des professions et techniques (-4,1 %)
  • – Presse du bâtiment, de l’architecture et de l’urbanisme (-3,6 %)
  • – Presse de l’automobile, de l’aviation et des transports (-37,7 %, on tient notre gagnant…)
  • – Presse du tourisme, de l’hôtellerie, du voyage et des collectivités (+6,1 %, ah, enfin une presse qui s’en sort !)
  • – Presse financière, économique, juridique, de la communication et du marketing (-22,5 %, vous n’allez pas nous abandonner tout de même ?)
  • – Presse médicale et des professions de santé (-4,7 %)
  • – Presse des associations, syndicats et groupements (automobile, bâtiment, tourisme) (-3,6 %)
  • – Magazines de marque (-7,71 %)
  • – Annuaires et guides (+3,20 %, ça faisait longtemps qu’on n’avait pas vu du positif)

Presque toutes les catégories de presse sont en net décroissance entre 2022 et 2023, une tendance à surveiller sur 2024 au cas où elle perdurerait. Même le digital perd du terrain alors qu’on s’attendrait à la tendance inverse (moyenne pour tous les sites et applications de médias) : 

Pour en savoir plus, voici l’étude au complet :

Pour sortir de ce marasme, l’ACPM a tout de même décerné quelques étoiles lors de sa cérémonie tenue le 25 avril 2024 : il s’agit des 19 titres, sites, applications et marques médias ayant enregistré les plus fortes progressions de leur diffusion presse, de leur fréquentation internet ou encore de leur audience globale en 2023.

News Scan Book

Sanytol, Ça Nytol !

1

2

3

4

5

Précédent Suivant