Directrice de production : c’est quoi son job ?

Par Xuoan D. le 13/06/2019

Avec ''C'est quoi son job ?'', focus sur les métiers qui feront la com de demain.

Dans ce nouveau « C’est quoi son job », découvrons plus en détail ce que représente aujourd’hui le métier de directeur/directrice de production en agence. Avec par exemple l’augmentation des studios de production intégrés, ce métier devient chaque jour plus important et diversifié. Découvrons son rôle et ses caractéristiques à travers le regard de Deborah Malpertu, directrice de production chez 5ème Gauche.
 

Qu’est-ce qu’une directrice de production ?

Deborah Malpertu : Chez 5ème Gauche (et probablement ailleurs), il s’agit d’un poste où l’on supervise l’ensemble des projets produits par l’agence (refontes de site, campagnes digitales, etc.), selon quatre axes :

Productivité : en gérant les plannings et les ressources allouées (qu’elles soient internes ou externes)
Fluidité : en s’assurant que toutes les parties prenantes puissent travailler dans les meilleures conditions : (qu’elles aient les bonnes informations au bon moment, que l’on garde l’exigence escomptée pour nos clients, anticipation des montées en charge pour disposer d’un staffing suffisant sur les projets)
Sourcing : en identifiant et en rencontrant des partenaires et des experts pertinents pour répondre aux différentes problématiques de nos clients et des équipes
Rentabilité : en contrôlant les temps passés, les marges et la facturation (afin d’être payé en temps et en heure, ce qui parfois peut être un métier à temps plein, si vous voyez ce que je veux dire)

C’est donc un métier où l’on touche un peu à tout, où l’on échange autant avec les équipes commerciales, créatives que techniques et où l’on est en relation directe avec la direction.
 

Sur quels types de projets intervient une directrice de production ? Et à quel moment ?

DM : Une directrice de production intervient sur tous les projets de l’agence et sur toutes les étapes de ceux-ci : que ce soit des réponses aux appels d’offres, en phase de conception ainsi qu’en suivi post-livraison.

Cela étant dit, mon métier se concentre beaucoup sur le cadrage du projet (allocation ou regard sur le budget, répartition des ressources et des équipes, gestion des plannings) car ensuite ce sont les talentueuses équipes qui font tout le reste.
 

Comment devient-on directrice de production ?

DM : Je ne pense pas qu’il existe de parcours ou de formation spécifique pour devenir directrice de production.

De mon côté, j’ai commencé à travailler chez 5ème Gauche en tant que cheffe de projet et j’ai évolué à ce poste quelques années plus tard. L’avantage d’avoir pu toucher à l’opérationnel est d’expérimenter soi-même les problématiques de production et de savoir préserver à la fois nos intérêts et ceux des clients.
 

Un conseil pour être une bonne directrice de production ?

DM : C’est très simple : comme c’est un poste qui demande d’avoir une vision globale et périphérique sur tout ce qu’il se passe dans une agence, il vaut mieux avoir une bonne vue !

Plus sérieusement, il faut sans doute avoir une bonne polyvalence, être optimiste et savoir être organisée mais suffisamment souple pour s’adapter à tous ses interlocuteurs et à toutes les situations.

Mon programme peut changer d’une journée à l’autre et ne pas du tout ressembler à ce que j’avais prévu le matin. Il faut être capable de s’adapter dans un environnement qui bouge très rapidement et ne pas avoir peur de mettre les mains dans l’opérationnel.

Enfin il faut savoir être à l’écoute (même si j’espère que c’est le cas pour tous les métiers) car on est là pour anticiper les problèmes et les régler le cas échéant.
 

Quels sont les enjeux et difficultés de ce poste ?

DM : L’enjeu principal est de concilier notre exigence créative avec la rentabilité que les projets doivent dégager. Il faut constamment s’assurer que les livrables et les équipes sont en adéquation avec le budget vendu et que le planning est bien tenu.

Il faut aussi composer avec les différents pôles et leurs attentes parfois très variées. Ce que l’on peut observer et améliorer dans les process pour un commercial ne répondra pas forcément aux besoins d’un créatif. C’est d’ailleurs la même chose pour les projets ; même si nous tirons des enseignements de chacun d’entre eux, ce qui a fonctionné pour l’un ne conviendra pas forcément à un autre.

C’est cette remise en question constante qui rend ce métier passionnant !
 

Quels sont les revenus d’une directrice de production ?

DM : C’est variable selon la taille de l’agence et l’expérience, mais je dirais entre 40 et 70k€ par an.
 

Vers quoi ce métier peut-il évoluer ?

DM : En fonction de la structure dans laquelle on est intégré•e, cela peut évoluer vers un poste de Directrice des Opérations en agence ou en startup par exemple.
 

Vous êtes désormais convaincus que vous devez recruter un·e directeur / directrice de production pour votre agence ou entreprise ?

Publiez dès maintenant une offre sur la Réclame Emploi !

News Scan Book

Osez les produits tripiers
Le Fabuleux Noël de Picard

1

2

3

4

5

Précédent Suivant