Huit de ses organes peuvent être donnés : heureusement, pas son cerveau !

Par Laura D. le 20/10/2014

Comment détourner les vidéos insolites du web pour parler d’un sujet sensible ?

En Belgique, l’agence Duval Guillaume utilise la bêtise humaine popularisée sur la toile, pour parler du don d’organes au nom de l’association Reborn to be alive.

La formule est simple mais plus qu’efficace : la vidéo originelle se suffisant à elle-même, l’aspect publicitaire n’est visible qu’à la toute fin avec cette conclusion qui respecte le ton : « Huit de ses organes peuvent être donnés. Heureusement pour nous, son cerveau n’en fait pas parti. Devenez donneur d’organes. »

Ce n’est pas la première fois qu’une marque profite de la viralité des vidéos du web : en France on peut citer l’exemple des spots TV pour RED de SFR.

Cette campagne s’accompagne aussi de print, qui reprennent, comme pour la vidéo, les situations les plus absurdes et dangereuses relayées sur le web. Alors comme nous le conseille : si vous êtes sur le point de faire quelque chose de stupide, devenait plutôt donneur d’organes.

reborn2

reborn3

reborn1

Crédits

News Scan Book

La marque employeur du Groupe TF1
Biocoop : le glyphosate, ça va

1

2

3

4

5

Précédent Suivant