Ce QR code s’attaque aux whiskies de contrefaçon

Par Isadora L. le 08/06/2022

Temps de lecture : 2 min

Une pratique qui va de soie.

Cette fois, nous n’allons pas parler de QR codes qui dénoncent les maltraitances animales. Ici en l’occurrence, il sera question des whiskies frauduleux. Car oui, la contrefaçon s’étend jusqu’à l’industrie des boissons alcoolisées – le whisky n’est pas épargné.

Vous allez maintenant pouvoir détecter la qualité de votre whisky grâce à un QR code… comestible. Développés par une équipe d’ingénieurs biomédicaux de l’Université Purdue (Indiana, Etats-Unis) et de Corée du Sud, ces QR codes en soie fluorescente pourront être scannés. Une application vous éclairera ensuite quant à la nature de votre élixir (ou non). Rassurez-vous, le goût de votre boisson n’en sera nullement affecté.

Une technologie anti-contrefaçon qui a pour finalité de servir à l’industrie pharmaceutique. C’est ce qu’explique Young Kim, directeur associé de la recherche et professeur associé à la Purdue’s Weldon School of Biomedical Engineering « Certains médicaments liquides contiennent de l’alcool. Nous voulions tester cela pour la première fois dans le whisky en raison de sa teneur en alcool plus élevée ». Pour Kim, il semblait plus que nécessaire de mettre au point ce projet, tant la quantité de faux médicaments vendus dans le monde a explosé, tuant des individus au passage.

Pour faire entendre son projet, Kim et Jungwoo Leem (un associé de recherche postdoctoral) ont placé des étiquettes dans diverses types de whiskies (allant jusqu’à 80 degrés) sur une période de 10 mois.

Une belle avancée pour la science ! Peut-être qu’un projet de cette envergure pourrait également être traité pour lutter contre le GHB (aussi connu sous le nom de « drogue du viol ») qui se niche dans les verres d’alcool en soirée depuis quelques années.

News Scan Book

Ça bouge chez Nouveau Monde !
Equans, Proud to make it real

1

2

3

4

5

Précédent Suivant