De l’eau minérale vendue 12000€ le litre sur Internet

Par Vincent D. le 07/04/2023

Temps de lecture : 3 min

Dans 20 ou 30 ans y en aura plus.

Aux Pays-Bas, Publicis NL a créé dernièrement un concept d’e-commerce du futur appelé “The Drop Store” pour le Ministère des Affaires étrangères du pays. Cette plateforme de vente en ligne dystopique propose des produits de première nécessité à des prix exorbitants pour montrer de manière concrète l’impact économique d’une crise de l’eau sur nos produits du quotidien.

Si vous trouvez déjà que les prix sont élevés aujourd’hui, vous pourrez relativiser en découvrant les sachets de riz de 5 grammes à 89$ et les mini-portions de maïs à 129,90$, ainsi que l’eau contaminée vendue à seulement 1,99 $ de “The Drop Store”. Quand l’eau minérale pure, ce sera 199$ les 15 ml, ce qui revient à 12000€ le litre au cours actuel. Chaque produit est accompagné d’un pictogramme indiquant la cause de sa rareté, telle que la pollution, les inondations ou la sécheresse. Cette campagne gouvernementale a été lancée à l’occasion de la Conférence des Nations Unies sur l’eau de 2023 – et son fameux #UN2023WaterConference – tenue du 22 au 24 mars, et fait suite à une année 2022 décrite comme la plus sèche des 500 dernières années par les scientifiques de la Commission européenne. Si rien n’est fait pour réduire notre consommation d’eau et réguler les températures de la Terre, ce commerce en ligne fictif pourrait bien devenir un jour réel.

Les réserves hydriques diminuent dans le monde entier, et le réchauffement climatique a un impact important sur les récoltes, comme cela a été constaté en France au cours de l’année dernière. Il n’y a qu’à le constater. L’été dernier, plus de 100 communes ont été privées d’eau potable, obligeant les autorités à fournir de l’eau par camions-citernes. La canicule estivale a également gravement affecté l’agriculture ainsi que la production d’électricité hydraulique et nucléaire. Au total, 93 départements ont été touchés, dont 57 en état de crise de sécheresse. En janvier 2023, le Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM) a mis en lumière la dégradation des nappes phréatiques, entraînant par conséquent une dégradation des sols. Le bilan hivernal de Météo France, publié le 6 mars, a révélé un déficit pluviométrique exceptionnel, faisant partie du top 10 des hivers les plus secs depuis 1959. Quelques semaines plus tard, Emmanuel Macron annonçait les mesures phares de son Plan Eau, qui encourage notamment la sobriété dans l’utilisation de l’eau. De nombreuses restrictions ont également été promulguées, telles que l’utilisation de l’eau courante pour des fins agricoles ou pour irriguer les espaces verts, laver les voitures et nettoyer les lieux publics. Il est évident que la France, comme de nombreux autres pays, est touchée par le manque d’eau. Selon l’estimation de l’ONU, les zones humides dans le monde auraient été réduites de 70% au cours du siècle dernier. 

Pour une région telle que les Pays-Bas, souvent affectée par les inondations et les submersions marines, l’objectif derrière “The Drop Store” est, si l’on puit dire, clair comme de l’eau de roche : sensibiliser toutes les populations sur cette préoccupation sociétale sans précédent, afin d’éviter que la dernière goutte de pluie ne fasse déborder, un jour, notre très chère Terre.

News Scan Book

Sanytol, Ça Nytol !

1

2

3

4

5

Précédent Suivant