HyperloopTT rend hommage au passé pour mieux servir l’avenir

Par Thomas B. le 28/02/2018

Une campagne (pas) sur les rails.

Lorsque Elon Musk officialise le projet Hyperloop en août 2013, il le présente comme un projet open source et collaboratif. Il met donc à disposition un ensemble de schémas et de visuels sans déposer de brevet. En 2016, trois entreprises et de nombreuses universités travaillent au développement de ce train sans rail. Parmi elles se trouve HyperloopTT. Dans l’esprit insufflé par Elon Musk, celle-ci fait ne fait pas appel à une agence, mais à Pete Harvey et Micky Coyne deux créatifs indépendants – passés par Goodby Silverstein & Partners, Droga5 et 72andSunny – pour réaliser la campagne de promotion du projet, intitulée : « Here lies ». La campagne rend hommage à l’ancienne Rust Belt, cœur historique de l’industrie des transports aux États-Unis. Elle promet également de lui offrir un nouvel avenir en la transformant en « Hyperloop Belt ».

Le choix d’implanter les activités et la campagne d’HyperloopTT dans la Rust Belt n’est pas anodin. Cette zone a été largement touchée par la désindustrialisation . La promesse de renouveau industriel faite par HyperloopTT est donc particulièrement forte. Le projet n’est plus seulement un défi technologique, mais également un engagement humaniste, tout à fait dans l’esprit d’Elon Musk. Les mécaniques des films sont simples, la réalisation épurée et porte parfaitement le message de l’entreprise et l’esprit du projet Hyperloop. Les deux films sont accompagnés d’une vidéo en motion design chargée de démontrer les bénéfices du projet. Le tout donne une campagne efficace et cohérente.

Here lies

Where you build dreams

Great lakes Hyperloop animation

News Scan Book

1

2

3

4

5

Précédent Suivant