Que posterait sur Instagram une jeune fille victime de la Shoah ?

Par Thomas G. le 06/05/2019

Il y a des selfies plus graves que d’autres.

Véritable traumatisme de l’Histoire, la Shoah se rappelle régulièrement à nos mémoires afin que de tels faits sordides de masse ne puissent se reproduire. Les victimes ont aujourd’hui une journée dédiée à leurs mémoires. Comme la plupart des jeunes de leur âge, certaines victimes adolescentes écrivaient leur quotidien via un journal, dont le plus célèbre est celui d’Anne Frank. Mais que serait ce journal à l’heure actuelle ?

Un compte Instagram. Une jeune fille et son père ont pris l’initiative de créer un profil @eva.stories sur le réseau social afin d’y conter les malheurs des victimes durant l’Holocauste. Le but ? Montrer au grand public le quotidien d’une adolescente juive pendant la Seconde Guerre comme un influenceur le ferait.

Le compte publie plusieurs stories qui sont des vidéos de 3 secondes à 3 minutes. Comportant des acteurs et figurants tous ornés de vêtements de l’époque, ces vidéos retracent ainsi le triste quotidien d’Eva Heyman, une juive hongroise âgée de 13 ans déportée à Auschwitz où elle finira sa vie.

Film du compte Eva Stories

Les créateurs Matti Kohavi et sa fille Maya ont travaillé avec pour réaliser plus de 50 vidéos qui ont été publiés à partir de janvier à l’occasion de la Journée Internationale dédiée aux victimes de l’holocauste. Rassemblant plus 120 000 abonnés avant même le début des publications grâce à plusieurs panneaux publicitaires, le profil compte maintenant plus d’un million de followers.

News Scan Book

Campagne de sensibilisation
Les conservateurs

1

2

3

4

5

Précédent Suivant