Et si la mafia investissait dans les agences de publicité ?

Par Nina S. le 07/06/2018

Une nouvelle façon de pitcher les annonceurs.

Il n’est pas toujours aisé pour une agence de faire accepter ses idées à un prospect ou à un client. L’agence italienne Hallelujah avait déjà réalisé la campagne « Save the Account » en 2006 pour souligner la frustration d’un dirigeant publicitaire qui se plie constamment aux clients. Douze ans plus tard, l’agence digitale revient avec le même personnage dans le court-métrage « The Hidden Persuaders ». Le film présente une équipe de créatifs lors d’une réunion avec une cliente qui n’est, à première vue, pas convaincue. L’un des membres lui propose alors un plan B, qui lui enlève toute hésitation. La vidéo se poursuit avec l’application d’une autre idée créative, contestée… pour une très courte durée. Le spot est diffusé sur les réseaux sociaux avec un compte Instagram, créé spécialement pour la campagne.

L’agence met en avant les méthodes exercées par la mafia avec humour pour se libérer de ses frustrations. Si ce spot d’autopromotion peut paraitre grotesque par moment, l’ensemble a le mérite de retourner les rapports de force de la relation annonceur-agence. Enfin, pendant 3 minutes seulement…

News Scan Book

1

2

3

4

5

Précédent Suivant